Accueil Communiqué de presse Burkina: «Jésus au Faso»

Burkina: «Jésus au Faso»

602
0

Une plateforme dénommée «Jésus au Faso» a été créée le lundi 7 Septembre 2020. Elle est constituée d’un groupe WhatsApp des membres fondateurs et d’une page facebook «Jésus au Faso», dans le but d’enseigner le peuple de Dieu sur la foi et la doctrine de l’Eglise catholique à travers les réseaux sociaux.

I Contexte et justification

« …Vous serez alors mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée et la Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre. » (Ac 1, 8) : tel est le mandat que le Christ a donné à ses apôtres et à toute l’Eglise. Cette instruction confère à l’Eglise non seulement le droit inné mais aussi le devoir d’annoncer à tous les peuples la Bonne Nouvelle du Salut. « L’Eglise à qui le Christ Seigneur a confié le dépôt de la foi afin que, avec l’assistance du Saint-Esprit, elle garde saintement la vérité révélée, la scrute plus profondément, l’annonce et l’expose fidèlement, a le devoir et le droit inné, indépendant de tout pouvoir humain, de prêcher l’Evangile à toutes les nations, en utilisant aussi les moyens de communication sociale qui lui soient propres. » (Droit canon N°743)

La mission de porter l’Evangile à toutes les nations incombe de prime abord aux évêques, aux prêtres et aux diacres. Leur premier rôle est d’enseigner le peuple de Dieu : « C’est le devoir propre et grave des pasteurs, surtout de ceux qui ont charge d’âmes, d’assurer la catéchèse du peuple chrétien afin que, par l’enseignement de la doctrine et l’expérience de la vie chrétienne, la foi des fidèles devienne vive, éclairée et agissante » (Droit Canon N°773). Pour accomplir cette noble mission d’enseignement, une conversion pastorale s’avère nécessaire. La réalité actuelle oblige à réfléchir sur le mandat de Jésus de manière nouvelle, parce que « les extrémités de la terre » se sont étendues par le biais des moyens de communication en général et des réseaux sociaux en particulier. Le Pape François le note bien dans son exhortation apostolique «Evangelii Gaudium » : « La pastorale en terme missionnaire exige d’abandonner le confortable critère pastoral du “on a toujours fait ainsi”. J’invite chacun à être audacieux et créatif dans ce devoir de repenser les objectifs, les structures, le style et les méthodes évangélisatrices de leurs propres communautés » (E.G N°33)

En outre, un grand nombre de chrétiens, surtout les jeunes, sont présents dans les réseaux sociaux et manifestent un certain intérêt pour les groupes portant le label de « chrétien » ou de « catholique ». Quelques exemples de groupes ou pages sur Facebook sont illustratifs : Prières et neuvaines de l’Eglise catholique Romaine (1,4 M membres), le mariage chrétien (121K membres), Conseil pour entretenir son couple (240K membres), Renouveau charismatique catholique de Cissin Tang-Zugu ( 196,1 K membres), Club catholique de lecture biblique (43,4 K membres), Tous en chœur (28K membres).

La plupart de ces groupes sont administrés par des laïcs. Leurs publications se résument parfois, d’une part à des évènements d’actualité de l’Eglise, d’autre part à des partages de contenus déjà présents sur d’autres sites.

Considérant ces éléments et conscients de leur mission principale d’annoncer la Bonne Nouvelle, quelques prêtres et grands séminaristes de l’Archidiocèse de Ouagadougou, ont fondé un groupe et ont décidé de s’investir dans les réseaux sociaux pour l’évangélisation du peuple de Dieu. Ainsi, après plusieurs concertations, rencontres et formations, une plateforme dénommée « Jésus au Faso » a été créée le lundi 07 Septembre 2020. Cette plateforme « Jésus au Faso » est constituée d’un groupe WhatsApp des membres fondateurs et d’une page facebook « Jésus au Faso ». Cette page facebook a été créée le lundi 14 septembre 2020 en la fête de la croix glorieuse du Christ. D’autres réseaux sociaux tels que YouTube, Instagram, Tweeter, Flickr… verront le jour plus tard sous le même label « Jésus au Faso ».

II Objectifs et résultats

1- Les objectifs de « Jésus au Faso »

a. Objectif global

L’objectif global de la plateforme « Jésus au Faso » est d’enseigner le peuple de Dieu sur la foi et la doctrine de l’Eglise Catholique à travers les réseaux sociaux.

b. Objectifs spécifiques

Les objectifs spécifiques qui se déclinent de l’objectif global sont :
-Annoncer l’Évangile à tous, en tous lieux, en toutes occasions, sans hésitation, sans répulsion et sans peur (Cf. Evangelii Gaudium N°23).
-Nourrir et approfondir la foi des chrétiens à travers les réseaux sociaux.
-Permettre aux chrétiens d’entrer en contact avec des prêtres dans le monde numérique.
-Assurer une présence ecclésiastique sur les réseaux sociaux.
-Répondre à certaines préoccupations et questions des chrétiens sur leur foi.
-Proposer et défendre la foi catholique dans le monde virtuel.
-Animer davantage le site de l’archidiocèse de Ouagadougou «catholique.bf».
-Aider les fidèles et les prêtres à s’auto-former et à acquérir de nouvelles connaissances sur la doctrine de l’Eglise, la communication, les réseaux sociaux…

2- Les résultats

Les résultats attendus à l’issue du lancement de la plateforme virtuelle «Jésus au Faso» sont:
-La Parole de Dieu est annoncée par des prêtres à travers les réseaux sociaux.
-La foi des chrétiens est éclairée.
-Des chrétiens arrivent à contacter leurs pasteurs à travers les réseaux sociaux pour des échanges fructueux concernant leur foi.
Certaines interrogations des fidèles sur leur foi ont trouvé des solutions.
-La foi et la doctrine de l’Eglise sont exposées dans les réseaux sociaux.
-Le site de l’Archidiocèse de Ouagadougou est enrichi de plusieurs éléments.
-La formation continue de certains prêtres est effective.

III Les représentations de la plateforme: nom, logo, devise

1- Le nom

Le nom choisi pour désigner la plateforme est «Jésus au Faso». Ce nom est riche de sens et porte tout un programme. En effet, il désigne non seulement le pays d’origine des fondateurs de la plateforme (le Burkina Faso) mais aussi ses premiers destinataires (les Burkinabè).

La plateforme «Jésus au Faso» montre aussi la vision de ses initiateurs à savoir d’une part, parler de Jésus à partir du Burkina Faso, et d’autre part, proposer des enseignements religieux aux chrétiens du monde en l’occurrence aux Burkinabè à travers les réseaux sociaux. «Jésus au Faso» est alors le cadre qui permet aux chrétiens du pays des hommes intègres et du monde entier, de rencontrer Jésus et des prêtres dans l’espace virtuel des réseaux sociaux.

2- Le logo

-La croix au milieu du demi-cercle montre la centralité du Christ dans la plateforme « Jésus au Faso ». Jésus est la source et le sommet de la plateforme. Toute la plateforme est « pour lui, avec lui, en lui et par lui ».
-La couleur ocre de la croix symbolise la Savane, lieu d’origine de la plateforme.
-Les couleurs « rouge-jaune-verte » avec lesquelles est écrit le nom de la plateforme, symbolisent les couleurs du Burkina Faso.
-Le fond bleu représente la couleur de la Vierge Marie. Il traduit dans le logo la présence discrète mais agissante de la Vierge Marie, mère du sacerdoce, qui accompagnent les prêtres et les fidèles de la plateforme « Jésus au Faso ».

3-La devise

La devise de la plateforme est : « Malheur à moi, si je n’annonce pas l’évangile » (1Co 9, 16). Cette devise est un leitmotiv pour encourager quotidiennement les prêtres à se lancer et s’engager dans l’évangélisation des peuples à travers les réseaux sociaux.

IV Stratégie de mise en œuvre

1-Structuration de la plateforme

Pour la mise en œuvre de la plateforme virtuelle « Jésus au Faso », un groupe de dix personnes dont sept prêtres et trois grands séminaristes a été mis en place. Ce groupe est accompagné, conseillé et aidé par l’Abbé Dominique YANOGO. Il est exclusivement réservé aux prêtres et aux grands séminaristes. La plateforme « Jésus au Faso » est dirigée par un comité de pilotage composé comme suit :
-Responsable et ordonnanceur : Abbé Valéry SAKOUGRI
-Secrétaires : Abbés Marcelin Kaboré et Camille Ouédraogo
-Communicateur : Abbé Silvère YAMÉOGO

-Organisateur de réunions et formations : Abbé Romaric Ouédraogo.

Une petite équipe de laïcs lui apporte son soutien et un appui technique pour les enregistrements, les traitements et les montages des vidéos.

2-Organisation de la plateforme

La plateforme « Jésus au Faso » aura principalement pour contenu des catéchèses sur la foi catholique. Les enseignements seront essentiellement donnés par les prêtres et les grands séminaristes du groupe mais sont ouverts à tout autre prêtre. Ils seront sous format vidéo ou à défaut audio avec des images (diapositives) ou écrit. La durée des vidéos se situera dans la fourchette de trois à cinq minutes (3-5mn).

Chaque membre du groupe propose un thème sur lequel portera son enseignement. Le choix des thèmes est libre. La correction des vidéos étant difficile et dans le but d’éviter des erreurs grammaticales ou doctrinales, chacun proposera si possible le texte de sa catéchèse sur le groupe WhatsApp et se fera lire par son binôme avant son éventuel enregistrement. L’enregistrement de la catéchèse se fera avec l’appui du groupe technique des laïcs dans un délai raisonnable avant sa publication (une ou deux semaines avant la publication). Les binômes sont composés comme suit : les abbés Joseph KINDA et Norbert SAWADOGO ; Valéry SAKOUGRI et Camille OUEDRAOGO ; Silvère YAMEOGO et Olivier OUEDRAOGO ; Kizito NIKIEMA et Alfred TONDE ; Romaric OUEDRAOGO et Thierry NIKIEMA ; Marcellin KABORE et Jean Baptiste NABOLE

La diffusion des enseignements est programmée par le pilotage qui mettra sur la plateforme une vidéo par semaine à savoir tous les lundis ou jeudis. Tous les membres du groupe sont invités à réagir ou à répondre aux questions que les followers poseront sur la plateforme.

V Les activités

Les activités du groupe « Jésus au Faso » sont principalement :
-Les rencontres de concertation ,
-Les sessions de formation,
-La rédaction des enseignements,
-L’enregistrement et la diffussion des enseigments,
-La présence active sur les réseaux sociaux pour répondre aux éventuelles questions des abonnés et followers.

VI Programme

VII Le budget

La plateforme « Jésus au Faso » n’a pas une caisse ou un budget spécifique pour la réalisation de ces activités. La bonne volonté, la disponibilité et l’investissement personnel des membres constituent les richesses de la plateforme « Jésus au Faso ».

Les différentes ressources viennent des cotisations spontanées de ses membres ou du soutien de certaines personnes ou paroisses. Les dépenses sont entre autres liées aux frais de fonctionnement (les déplacements ou les appels téléphoniques pour la coordination et les réunions), à l’achat de petit matériel (un disque externe pour stoker les divers productions de vidéos), à l’organisation des formations (soutien aux formateurs) ou des collations avec les techniciens après les enregistrements des vidéos.

Laisser un commentaire