Accueil Economie Burkina: la 2e édition du Salon de la publicité et de l’édition...

Burkina: la 2e édition du Salon de la publicité et de l’édition se tiendra du 13 au 15 octobre

La deuxième édition du Salon de la publicité et de l’édition (Sape) se tiendra du 13 au 15 octobre 2022, à Ouagadougou, sous le thème: «Impact du numérique sur les métiers de la publicité et de l’édition. Défis et enjeux», selon les organisateurs qui étaient face à la presse le mercredi 27 juillet 2022.

Le Salon de la Publicité et de l’Edition (Sape), initié en 2021 est un événement majeur qui réunit les acteurs du marketing, de la publicité, des médias, des arts graphiques et de l’édition au Burkina Faso.

Il est un espace de réseautage, d’opportunité d’affaires, de partages d’expérience, de renforcement de capacités, de détection de jeunes talents et de découverte des innovations techniques, technologiques et du savoir-faire des entreprises locales et celles venues d’ailleurs.

Le président du Comité d’organisation Bili Edouard Tiéno

«C’est un espace d’affaires, de rencontres entre l’offre et la demande en matière de publicité», a dit le président du Comité d’organisation Bili Edouard Tiéno, indiquant que «le Sape de cette année est un concentré d’activités qui touchent nécessairement ceux qui offrent les techniques de communication, ceux qui en bénéficient mais également un clin d’œil à l’endroit de ces personnes qui deviendront demain des techniciens en matière de communication».

Le thème retenu permettra aux acteurs du secteur d’échanger sur les opportunités et les défis qu’offre le numérique, de son impact sur l’évolution des emplois, les solutions agiles de travail et sur les modèles économiques existant, ont soutenu les initiateurs du salon.

En prélude du Sape, une partie sera dédiée aux futures talents les 6 et 7 octobre 2022 et il est prévu un «concours talent de demain» pour primer et reconnaitre les talents des acteurs de cette industrie. Cette année, il y a six catégories contre trois, l’année dernière. Il s’agit, selon le commissaire général du Sape, Christophe Yaméogo , de la catégorie photo Smartphone, la catégorie photo créative, la catégorie Voix off, la catégorie création digitale, la catégorie création graphique et la catégorie vidéo 2D et 3D. «Les prix ont été revus en hausse et de 250 000, nous sommes passés à 500 000 par lauréat», a fait savoir M. Yaméogo. Les inscriptions sont ouvertes depuis le 1er juillet 2022 et seront closes le 31 juillet 2022. A ce jour le concours a enregistré 114 inscrits.

Le commissaire général du Sape, Christophe Yaméogo

Selon le commissaire général du Sape, pour cette seconde édition du Sape, en plus de l’augmentation des prix pour le concours talent de demain, il y a des innovations, citant le format d’organisation de ce qu’ils ont appelé le Sape académique qui a été revu. Il s’agit d’un espace dédié aux étudiants et aux offreurs de compétences. «Notre objectif avec le Sape académique est de transmettre les bonnes pratiques aux plus jeunes pour que demain la relève puisse être assurée», a-t-il signifié, informant qu’ils auront l’occasion de rencontrer des devanciers dans les différents métiers que composent le marketing, la publicité et l’édition.

Les activités prévues, au cours du Sape de cette année, sont des panels, des expositions des savoir-faire, des formations payantes adressées aux entreprises et à ceux qui seront intéressés et qui voudront s’inscrire. «L’objectif des formations c’est de faire monter tous ceux qui vont participer en compétence. Nous avons la chance d’avoir, pour cette édition, huit formations qui vont aborder l’efficacité de la publicité commerciale des entreprises», a déclaré M. Yaméogo.

Des journalistes présents à la conférence de presse

Le pays invité d’honneur est la Guinée et il est attendu des pays comme la Côte d’Ivoire, le Sénégal et le Niger.

La première édition avait réuni 300 participants, dix exposants, 30 experts, 200 étudiants et a connu 1 500 visiteurs.

Par Daouda ZONGO

Laisser un commentaire