Accueil A la une Burkina: la centrale solaire de Zagtouli sera renforcée par un supplément de...

Burkina: la centrale solaire de Zagtouli sera renforcée par un supplément de 17 mégawatts

Site de la centrale solaire de Zagtouli

La capacité de la centrale solaire photovoltaïque de Zagtouli sera renforcée de 17 mégawatts avec le projet de construction de la centrale solaire de Zagtouli phase 2, dont les travaux sont prévus se dérouler sur 12 mois, de janvier à décembre 2022. Ce mercredi 22 septembre 2021, une délégation de la Banque Européenne d’Investissement (BEI), l’un des bailleurs de fonds, conduite par sa directrice des opérations Afrique, Caraïbes et Pacifique, Maria Shaw Barragan, a visité la centrale solaire de Zagtouli et le terrain réservé au projet d’extension.

La directrice des opérations Afrique, Caraïbes et Pacifique, Maria Shaw Barragan

«Je suis très impressionnée. Je félicite la SONABEL (Société nationale burkinabè d’électricité) pour ce très important projet», s’est réjouie la directrice des opérations Afrique, Caraïbes et Pacifique de la Banque Européenne d’investissement (BEI), Maria Shaw Barragan, après la visite de la centrale solaire photovoltaïque de Zagtouli qui produit actuellement 33 mégawatts. «Nous sommes vraiment fiers de faire partie de ce projet», a-t-elle soutenu.

Photo de famille devant des installations

Pour ce projet de construction de la centrale solaire de Zagtouli phase 2, la BEI accorde au Burkina Faso «un prêt de 27 millions d’Euro», soit 17  710  839 000 Franc CFA. «La Banque européenne d’investissement est une banque du climat. Alors, là où il y a de l’énergie renouvelable, vous trouverez des Européens qui seront prêts à faire des partenariats avec les autorités locales pour avoir plus d’énergie renouvelable qui est bon pour la population du pays et bon pour tout le monde sur la planète», a dit Mme Barragan.

Le directeur général de la SONABEL, Baba Ahmed Coulibaly

Pour le directeur général de la SONABEL, Baba Ahmed Coulibaly, «c’est un sentiment de joie» qui l’anime. Il a saisi l’occasion pour «remercier (…) toute la team Europe pour ce qu’elle fait pour aider le Burkina Faso, aider la SONABEL».

Photo de famille sur le site de la centrale solaire de Zagtouli phase 2

La construction de la centrale solaire de Zagtouli phase 2 de 17 mégawatts va permettre de porter la centrale solaire photovoltaïque de Zagtouli à un total de 50 mégawatts. Selon M. Coulibaly, cela aura «un impact considérable sur la production de la SONABEL» parce que le mixte énergétique va être renforcé «dans la part solaire qui est beaucoup moins cher que ce qui est produit avec le fuel et le DDO (Distillate Diesel-Oil)».

Visite de la salle de conduite de la centrale solaire de Zagtouli

«Vraiment nous sommes contents aujourd’hui de recevoir toute cette délégation qui est venue pour constater ce qui se passe sur le terrain», a laissé entendre le directeur général de la SONABEL, informant que les appels d’offre ont été déjà lancés et bientôt ça sera la phase de construction de la centrale. «Tout est en marche et normalement d’ici 2022-2023 on aura cette centrale pleinement fonctionnelle qui va venir renforcer la production de la SONABEL de 17 mégawatts», a-t-il poursuivi.

Le chef de projet de la centrale solaire de Zagtouli phase 2, Jean de Dieu Yaméogo

Selon le chef de projet de la centrale solaire de Zagtouli phase 2, Jean de Dieu Yaméogo, le projet sera réalisé sur «une superficie de 26 hectares (et) l’énergie qui sera produite sur 17 mégawatts sera de 33 gigawatts/heure, 33 millions de kilowatts/heure».

Visite à la centrale solaire de Zagtouli

M. Yaméogo a soutenu que «les 33 gigawatts/heure peuvent permettre d’économiser, en terme d’argent, au niveau du budget national deux milliards F CFA par an». Selon lui, cela permettra également «de faire des économies en matière de gaz Co2 de 18 000 tonnes par an». «C’est un avantage certain pour l’environnement, pour les finances et la nation», a-t-il conclu.

Le site de la centrale solaire de Zagtouli phase 2

La centrale solaire photovoltaïque de Zagtouli phase 1, construite sur une superficie de 60 hectares et qui compte 129 000 panneaux de 260 watts unitaire a été inauguré le mercredi 29 novembre 2017 en présence des présidents français, Emmanuel Macron, et burkinabè, Roch Marc Christian Kaboré.

Par Daouda ZONGO

Laisser un commentaire