Accueil Monde Environnement/Pollution: la Chine «ne construira plus des centrales à charbon à l’étranger»

Environnement/Pollution: la Chine «ne construira plus des centrales à charbon à l’étranger»

Le président chinois Xi Jinping

Le président chinois Xi Jinping a prononcé le mardi 21 septembre 2021 un discours par liaison vidéo lors du débat général de la 76e session de l’Assemblée générale des Nations Unies. Le président de la République populaire de Chine a annoncé que l’Empire du Milieu«ne construira plus de nouveaux projets de centrales à charbon à l’étranger».

L’année 2021 est une année «tout à fait exceptionnelle» pour le peuple chinois, a indiqué le président Xi Jinping car elle marque le centenaire de la fondation du Parti communiste chinois (PCC). L’année 2021 marque également le cinquantenaire du rétablissement de la République populaire de Chine dans son siège légitime aux Nations Unies, un événement historique qui sera solennellement commémoré en Chine.

Sur le plan environnemental, le chef de l’Etat chinois, a déclaré que les nations membres de l’ONU doivent travailler à améliorer la gouvernance environnementale mondiale et lutter activement contre le changement climatique pour construire un avenir partagé pour l’homme et la nature.

«Il faut accélérer la transition verte et réaliser une reprise et un développement vert. La Chine s’efforcera d’atteindre le pic des émissions de CO2 avant 2030 et de réaliser la neutralité carbone avant 2060», a signifié M. Xi Jinping. «La Chine soutiendra vigoureusement le développement des énergies vertes et bas carbone des pays en développement. Elle ne construira plus de nouveaux projets de centrales à charbon à l’étranger», a-t-il soutenu.

Contre le coronavirus qui continue d’éprouver le monde, il a annoncé l’octroi de la Chine dans les trois ans à venir, des «aides supplémentaires de trois milliards de dollars américains pour épauler les autres pays en développement dans la lutte contre la COVID-19 et la reprise du développement économique et social».

«Les vaccins sont une arme puissante contre le virus», s’est dit convaincu le président chinois qui dit avoir souligné à plusieurs occasions la nécessité de faire des vaccins un «bien public mondial et d’en assurer l’accessibilité et l’abordabilité pour les pays en développement ».

A l’en croire, «l’urgence, c’est d’assurer une distribution juste et équitable des vaccins à l’échelle mondiale». Cette année, «la Chine s’efforcera de fournir au total deux milliards de doses au monde».

«En plus du don de 100 millions de dollars américains fait à la Facilité COVAX, elle (Chine) fera don de 100 millions de doses supplémentaires aux autres pays en développement cette année», a poursuivi Xi Jinping qui a rassuré que la Chine «continuera d’apporter son soutien et de participer au travail d’identification scientifique des origines du virus dans le monde».

L’Empire du Milieu «s’oppose fermement à toute forme de manipulation politique de cette question», a prévenu M. Xi.

Dans la lutte contre la pandémie de la Covid-19, Xi Jinping souhaite que les Etats-membres des Nations Unies portent grande attention aux besoins particuliers des pays en développement pour soutenir les pays en développement, notamment ceux qui sont fragiles et en grandes difficultés, par «la suspension de la dette, l’aide au développement et d’autres moyens, et veiller à régler le problème du développement déséquilibré et insuffisant».

Par Bernard BOUGOUM

Laisser un commentaire