Accueil Société Burkina: la communauté musulmane renseignée sur le processus du recensement général

Burkina: la communauté musulmane renseignée sur le processus du recensement général

La Fédération des Associations Islamiques du Burkina (FAIB), a reçu en audience, ce jeudi 24 octobre 2019, à son siège à Ouagadougou, une délégation du ministère de l’Economie et des Finances, chargée du cinquième Recensement général de la Population et de l’Habitation (RGPH), prévue du 16 novembre au 15 décembre prochain. La FAIB s’est réjouie de toutes les informations qu’elle a reçues car elles lui permettront d’être le relais auprès de sa communauté.

« Nous sommes mandatés par nos responsables (notamment le ministre de l’Economie, Lassané Kaboré) qui pilote cette opération, afin de vous donner des éléments d’information sur le recensement général », a introduit le chef de la délégation, Abel Sèglaro Somé, après qu’une prière a été dite pour bénir la rencontre.

Montrant « l’importance » de cette campagne, le secrétaire général du ministère de l’Economie et des Finances, Abel Somé a signifié aux dirigeants de la FAIB, que les préparatifs du 5e RGPH suivent bien leur cours. Il a dit vouloir compter sur l’accompagnement de la FAIB vu que la communauté musulmane occupe une proportion importante de la population burkinabè. « Les données doivent être réactualisées pour répondre à la réalité » du moment, a-t-il soutenu, soulignant que le RGPH, « est une action de souveraineté nationale ».

Conscient que le contexte sécuritaire actuel « n’est pas favorable » à une telle opération, les responsables du RGPH pensent qu’il est important que toutes les composantes soient sensibilisées.

Les dirigeants de la FAIB ont remercié M. Somé et ses collaborateurs pour leur démarche « inclusive » en vue de la réussite de la campagne. Ils ont encouragé les représentants du RGPH pour leur « dynamisme » et les ont rassurés de leurs prières et invocations, ou tout autres soutiens multiformes pour le succès du recensement.

L’épineuse question de la sécurité a été abordée sans langue de bois par les deux parties. A ce niveau, Abel Somé, soutenu par le Directeur général de l’Institut national de la Statistique et de la Démographie (INSD), Boureima Ouédraogo, ont développé des arguments pour rassurer la FAIB sur les dispositions qui ont été prises pour la bonne mise en oeuvre de l’opération. Visiblement satisfaits des éclaircissements, les responsables de la FAIB ont fait savoir que « cette communication (leur) permettra de prendre le relais » pour sensibiliser leurs membres.

Les membres de la FAIB se sont montrés intéressés par le budget alloué pour cette action. Le DG de l’INSD a indiqué que c’est au total « 18 milliards Fcfa dont dix milliards financés par le Burkina » qui sont mobilisés pour l’organisation de la campagne enregistrant environ 27 000 agents (recenseurs, contrôleurs et superviseurs).

L’un des membres de la FAIB s’est aussi dit préoccuper par les enrôlements au niveau des zones frontalières où du fait des méfiances et des litiges frontaliers, il survient souvent des « tensions ». Sur la question, le DG Boureima Ouédraogo a fait savoir que pour parer à de telles éventualités, les autorités burkinabè ont adressé auparavant des correspondances aux pays voisins. Pour la méfiance que les populations de ces zones pourraient avoir vis-à-vis des agents recenseurs, M. Ouédraogo, a rassuré que des dispositions sont prises pour éviter ce genres de couac.

Pour la problématique des zones qui ne seraient pas accessibles a cause des attaques terroristes, le premier responsable de l’INSD, Boureima Ouédraogo, a expliqué qu’il y a des techniques de recensement en la matière qui existent et qui seront utilisées.

La cérémonie s’est terminée par une séance de prière et d’invocation pour bénir l’opération.

Dans la matinée, une délégation du ministère de l’Economie qui a aussi été conduite par M. Somé, a donné les mêmes informations concernant le processus du 5e RGPH à la Fédération des Eglises et Missions Evangéliques (FEME).

Par Bernard BOUGOUM

Laisser un commentaire