Accueil A la une Burkina: une cinquantaine de réfugiés étrangers dorment à la belle étoile à...

Burkina: une cinquantaine de réfugiés étrangers dorment à la belle étoile à Ouagadougou

Une vue des réfugiés ayant élu domicile devant le HCR

Une cinquantaine de réfugiés, de sept nationalités différentes, ont élu domicile devant la représentation au Burkina Faso du Haut-Commissariat pour les Réfugiés (HCR). Ils avaient confié à une équipe de Wakat Séra, le 10 juillet 2019 à Ouagadougou, être en grève illimitée pour exiger leur réinstallation. Trois mois après, ils sont toujours là, dans les mêmes conditions. Enfants, femmes, des familles entières réunies à la belle étoile…

Cette scène est visible sur l’Avenue Mogho Naaba Zombré, la voie qui relie l’Ecole nationale de la Police (ENP) à l’Avenue Kadiogo, et sur laquelle se situe le siège de la représentation nationale du Haut-Commissariat pour les Réfugiés (HCR), à Gounghin, un quartier de la périphérie ouest de la capitale. Les moustiquaires qui y sont dressées comme dans une chambre attirent l’attention.

 L’on se rappelle qu’ils avaient expliqué qu’il est donné trois possibilités aux personnes dans leur situation :  le rapatriement volontaire, l’intégration locale et la réinstallation qui est la possibilité d’aller dans un autre pays prêt à les recevoir, mais cela est bloqué. Et durant leur séjour au Burkina Faso, ils disent avoir été confrontés à la dure réalité des problèmes de logement et d’emploi. En sus, ils dénoncent un manque d’assistance financière, et de prise en charge sanitaire par les autorités burkinabè.

Aux dernières nouvelles, les choses semblent bouger. Les autorités burkinabè les ont reçus et ces réfugiés ont recommencé à espérer voir le bout du tunnel. Aussi, une mission de Genève est attendue. Mais à les entendre, au fond, ils sont un peu sceptiques et veulent comme Saint Thomas, voir avant de croire…

Par Boureima DEMBELE

Laisser un commentaire