Accueil A la une Burkina: la mine de Zinc de Perkoa annonce sa fermeture jusqu’à nouvel...

Burkina: la mine de Zinc de Perkoa annonce sa fermeture jusqu’à nouvel ordre

Mine de Perkoa

La mine de zinc de Perkoa sera fermée jusqu’à nouvel ordre, selon un écrit publié sur la page Facebook Mine Actu Burkina, spécialisée dans le traitement de l’information minière, le vendredi 23 septembre 2022.

La mine de zinc de Perkoa mettra ainsi fin aux contrats des travailleurs.

La mine ferme ses portes quelques jours après le procès sur le drame ayant fait huit personnes dont six burkinabè tués, dans des galeries de la mine souterraine inondées par les eaux d’une grosse pluie le 16 avril. Le verdict final du jugement de cette affaire a été rendu le 14 septembre à Koudougou.

Frey Hein Jacobus, directeur de la mine, Christenson Daryl, responsable de Byrne Cut, une entreprise sous-traitante et Natou mining Burkina Faso SA ont été poursuivis dans cette affaire pour « exercice illégale d’exploitation minière sans autorisation légale, violation des prescriptions du règlement relatif à la sécurité et la santé dans la mine ».

Le tribunal, dans son verdict, relaxe la société Natou mining Burkina Faso SA et Frey Hein Jacobus des faits d’exercice d’activités d’exploitation minière sans autorisation légale, violation de prescriptions du règlement relatif à la sécurité et à la santé au travail dans les mines et carrières, mise en danger de la personne d’autrui et non-assistance à personne en danger pour infractions non constituées.

Les juges ont aussi relaxé Christenson Daryl des faits de complicités d’exercice d’activité d’exploitation minière sans autorisation légale, violation de prescriptions du règlement relatif à la sécurité et à la santé au travail dans les mines et carrières, mise en danger de la personne d’autrui et non-assistance à personne en danger pour infractions non constituées.

La Cour a déclaré la société Natou Mining Burkina Faso SA, Frey Hein Jacobus et Christenson Daryl coupables chacun, des faits d’homicide involontaire, et, en répression, condamne la société Natou Mining Burkina Faso SA à une amende de 2 millions FCFA.

Frey Hein Jacobus à une peine d’emprisonnement de 24 mois assortis de sursis et à une amende de 2 millions FCFA et Christenson Daryl à une peine d’emprisonnement de 12 mois assortis de sursis et à une amende de 1 millions FCFA.

Le tribunal reçoit la constitution de partie civile des héritiers de feu Bama Charles, Bayala Ervé, Bayala Yiboula Isaïe, Bayala Thérry, Bationo Aimé Fulgence et Bationo Jean Noel et leur donne acte de ce qu’ils ne formulent pas de réclamations dans la présente instance.

Par ailleurs, les juges ont ordonné la restitution aux héritiers de Margos Bwisé Aristablos des biens composés d’un téléphone portable de marque Samsung, 2 billets de 1 000 FCFA et d’un bracelet en plastique, et la restitution à la société Natou Mining de 3 clés, ensemble placées sous scellé couvert pris en charge au Greffe du Tribunal de céans le 24 juin 2022 sous le numéro 095/2022.

Les juges ont fixé la contrainte judiciaire à 3 mois ; condamné la société Natou Mining Burkina Faso SA, Frey Hein Jacobus et Christenson Daryl aux dépens, selon des informations tirées du verdict livré par le greffe du Tribunal de Grande Instance de Koudougou.

Par Bernard BOUGOUM

Laisser un commentaire