Accueil Société Burkina: lancement d’une campagne de construction de 100 000 latrines

Burkina: lancement d’une campagne de construction de 100 000 latrines

Lancement de la campagne Fasotoilettes

Une campagne de construction de 100 000 latrines dénommée « Fasotoilettes » a été lancée lundi 23 janvier 2017 à Ouagadougou en vue d’un « cadre de vie sain », en présence du ministre de l’Eau et Assainissement Ambroise Ouédraogo.

La marraine Sika Kaboré, l’épouse du président burkinabè Roch Kaboré a lancé la campagne « Fasotoilettes » dont l’objectif visé à la fin de l’année 2017 « est d’atteindre 100 000 toilettes construites au profit des parents et proches au Burkina ».

Initiée par l’ONG IRC Burkina en collaboration avec la direction générale de l’assainissement (DGA) du ministère de l’Eau et de l’Assainissement, entre autres, la campagne sera « conduite à travers des événementiels dans les grandes villes du pays, des spectacles de musique et de l’humour, une large promotion médiatique, la diffusion de nombreux supports promotionnels d’affichages, les interpellations régulières des citoyens par des personnalités et célébrités tout au long de l’année 2017.

Sika Kaboré marraine de la campagne Fasotoilettes
Sika Kaboré marraine de la campagne Fasotoilettes

« Il y a peu d’accès permanent des populations vulnérables à l’assainissement total ainsi qu’à un cadre de vie sain », selon Mme Kaboré pour qui « plus de la moitié de la population va chaque jour dans la nature pour faire ses besoins ».

Pour elle les « dommages causés à l’environnement, de même que les risques sanitaires qui en découlent, ont de lourdes conséquences sur le progrès national ».

Public présent au lancement
Public présent au lancement

L’épouse du chef de l’Etat a souhaité que la population puisse « faire leurs besoin dans de meilleures conditions qui garantissent la sécurité, l’intimité, l’aisance et préserve intégralement la dignité ».

Selon Sika Kaboré construire des latrines pour des parents de proches devrait être un « devoir de responsabilité personnelle » et un « grand élan de solidarité familiale qui fera date dans l’histoire du Burkina » à travers la construction des toilettes.

Directeur de l'ONG IRC, juste Hermann Nansi
Directeur de l’ONG IRC, juste Hermann Nansi

Quant au directeur de l’ONG IRC, Juste Hermann Nansi, « la campagne Fasotoilettes » qui a comme ambassadeur artistique le musicien Sana Bobo, « est l’une des solutions pour réaliser l’ambition d’un cadre de vie sain pour tous ».

Au Burkina, « 9 300 000 de personnes défèquent au quotidien dans la nature », soit « 1 400 tonnes d’excréments humains rejetés dans la nature sans précaution ni traitement, polluant les eaux et transmettant toutes sortes de maladie », selon des données officielles.

Mohamed ZOUNGRANA

Laisser un commentaire