Accueil Société Burkina : le Conseil d’Etat suspend la révocation de 10 agents GSP

Burkina : le Conseil d’Etat suspend la révocation de 10 agents GSP

3032
0
Le SG du SYNAGSP, le contrôleur Abdoul Rahmane Thiombiano (Photo d'archives)

Le Conseil d’Etat a, au cours d’une audience ce 8 février 2019, suspendu la décision gouvernementale de révoquer 10 agents de la Garde de sécurité pénitentiaire (GSP). C’est dire donc que le contrôleur Abdoul Dramane Thiombiano et ses camarades seront réintégrés dans la Fonction publique. Aussi, la décision de justice astreint l’Etat burkinabè au paiement de 1 500 000 F CFA « au titre des frais engagés non compris dans les dépens ».

Le 1er novembre 2018, des éléments de la GSP avaient fait irruption au domicile du ministre de la Justice, René Bagoro, pour désarmer les éléments en poste. Joint au téléphone par Wakat Séra, M. Thiombiano, avait fait savoir que ce sont des militants et quelques membres du bureau qui ont été «envoyés pour récupérer les armes des éléments en poste au domicile du ministre de la Justice».

Comme raisons, il avait expliqué que dans le cadre de leur mouvement d’humeur engagé depuis le 22 octobre qui paralyse les services principaux au niveau des tribunaux et maisons d’arrêts du pays, le bureau qu’il dirige a demandé une levée de bouclier à tous les éléments. C’est dans ce sens que s’est inscrite leur action chez leur ministre et certaines autorités bénéficiant de leur protection.

Suite à ces actes, le gouvernement en Conseil des ministres du 14 novembre 2018 a décidé de révoquer 10 agents pour commission de faute d’extrême gravité, conformément à l’article 164 de la loi n°016-2014/AN du 15 mai 2014 portant statut du personnel de la Garde de sécurité pénitentiaire.

Par Boureima DEMBELE

Laisser un commentaire