Accueil A la une Burkina: le député-maire de Djibo et trois autres personnes tués

Burkina: le député-maire de Djibo et trois autres personnes tués

Quatre personnes dont le député-maire de Djibo (Nord du Burkina), Oumarou Dicko ont été tuées, ce dimanche 3 octobre 2019, à Namsiguia sur l’axe-Djibo-Ouagadougou, selon nos confrères de L’Observateur palga.

Selon nos informations, le maire de Djibo aurait été « exécuté avec trois de ses compagnons vers Namsiguia » par  « cinq terroristes qui avait arrêté un car ».

L’équipe du maire qui se dirigeait vers Ouagadougou les ont aperçus et a voulu les éviter. C’est ainsi que leur véhicule a « fait un tonneau », nous confie notre source qui soutient que « les terroristes les ont exécutés à bout portant », après qu’ils ont été extirpés du véhicule accidenté.

Des propos d’un témoin

« Aux environs de 13h sur l’axe Kongoussi-Djibo précisément à 5 km avant Mentao, nous avions été attaqué par des hommes armés non identifiés. Nous étions dans la compagnie de transport TSR (Transport Sana Rasmane) et devant nous un véhicule 4×4 a été attaqué. Le véhicule a fait un tonneau. Le chauffeur de TSR était obligé de s’arrêter. C’est à ce moment-là que des individus au nombre de quatre sur des motos de marque ALOBA sont arrivés. Ils avaient des lances roquettes et des armes sophistiqués. Ils ont braqué la lance roquette sur notre véhicule et nous a demander de descendre. Les hommes sont descendus et ils nous ont dit d’aller faire sortir les corps du véhicule. Ce qui fût fait. Ensuite ils ont alignés les 4 corps et ils les ont fusillé sans pitié. Enfin ils nous ont laisser partir et au moment où nous partions, ils étaient entrain d’arrêter la compagnie staff qui venait de DJIBO.
NB : Ils ne tenaient pas des portables mais des tolkiwallki et ils communiquent avec un de leur responsable.

Le maire de Djibo faisait parti des quatre personnes tuées. Parce que j’ai entendu un passager au moment où nous faisions sortir les cadavres du véhicule prononcé le mot : Mr le Maire. »

L’information a été confirmée par le gouverneur de la région du Sahel, Salfo Kaboré dans un communiqué.

Laisser un commentaire