Accueil Politique Burkina: le PDC tient son 2e congrès sous le signe de la...

Burkina: le PDC tient son 2e congrès sous le signe de la « cohésion nationale »

1009
0

Les travaux du deuxième congrès ordinaire du Parti pour le Développement et le Changement (PDC), parti du médiateur Saran Sérémé, ont été ouverts ce samedi 2 novembre 2019, au stade du 4 août de Ouagadougou, sous le signe de la « cohésion sociale ».

Plusieurs dizaines de militants du PDC ont pris d’assaut cet après midi, la grande salle du plus grand stade du Burkina, à l’ouverture du deuxième congrès ordinaire du parti du Cheval blanc. Allocutions, prestations d’artistes et autres slogans favorables au PDC ont ponctué les moments forts de cette cérémonie.

Face à l’hydre terroriste, à l’extrémisme violent, à l’insécurité, à la grande menace et à l’incivisme qui sévissent dans les pays de la sous-région, le PDC a voulu jouer sa partition en tenant ce rassemblement sous le thème : « Consolidation du ciment social, renforcement de l’unité nationale, de la stabilité et de la paix dans un contexte de mutation socio-politique, de défis sécuritaires et d’ancrage de la démocratie au Burkina Faso ».

Le PDC est un parti de « cohésion, d’unité nationale, de paix et de rassemblement », a dit son président par intérim, Abdel Aziz Fadel Sérémé qui a rendu un vibrant hommage à la fondatrice du parti du Chéval blanc, Saran Sérémé, ovationnée chaque fois qu’on prononce son nom.

Cette rencontre vise à faire le bilan des actions que le PDC a eu à poser, mais aussi à faire des évaluations fortes pour le repositionnement du parti dans le pays qui s’apprêtent à organiser des élections en 2020 et 2021. C’est pourquoi Abdel Aziz Fadel Sérémé a invité ses camarades à se mettre à la tâche pour un PDC plus épanoui et plus radieux dans le futur.

Par Bernard BOUGOUM

Laisser un commentaire