Accueil A la une Burkina: le parti au pouvoir dit condamner l’attaque contre Ladji Bama

Burkina: le parti au pouvoir dit condamner l’attaque contre Ladji Bama

Le président par intérim du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), Simon Compaoré, a laissé entendre ce jeudi 9 janvier 2020 face à la presse à Ouagadougou, que le parti au pouvoir au Burkina, condamne l’attaque contre le journaliste d’investigation, Ladji Bama, dans la nuit du lundi 6 au mardi 7 janvier 2020, qui a vu son véhicule incendié.

«Nous avons condamné cet acte avec force parce que nous sommes dans un pays où nous chérissons la liberté, liberté de presse, liberté d’aller et venir», a affirmé M. Compaoré.

Pour lui, cette liberté est «chère» au Burkina et il faut faire en sorte qu’elle puisse continuer d’exister dans le pays.

«Ce n’est pas normal, ce n’est pas acceptable dans un pays, dans un Etat de droit», ce qui s’est passé, a soutenu le président par intérim du MPP qui dit «oser croire que les services compétents vont faire les investigations pour retrouver le ou les auteurs et les punir à la hauteur de la gravité de l’acte posé».

Le journaliste burkinabè Ladji Bama a été la cible d’une attaque dans la nuit du lundi au mardi. Un cocktail Molotov a été jeté dans son véhicule qui a été incendié en partie.

Par Daouda ZONGO

1 Commentaire

  1. Je viens de découvrir votre journal et je vous souhaite longue vie être bonnes investigations pour que triomphe la liberté d’expression de la presse.
    Cordialement

Laisser un commentaire