Accueil A la une Burkina: le parti de Blaise Compaoré dénonce «l’incapacité» du pouvoir à faire face...

Burkina: le parti de Blaise Compaoré dénonce «l’incapacité» du pouvoir à faire face aux défis

Le secrétariat national chargé du mouvement associatif et des organisations de la société civile du parti de l’ex-président Blaise Compaoré, le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), a dénoncé ce jeudi 4 juin 2020, face à la presse à Ouagadougou, «l’incapacité de la majorité présidentielle à faire face aux innombrables défis qui se dressent devant» le Burkina Faso.

«L’incapacité» du pouvoir en place à faire face aux défis est constatée «avec effroi mais surprise», selon le secrétaire national chargé du mouvement associatif et des organisations de la société civile du CDP, Alpha Yago.

Pour lui, «l’insécurité a atteint aujourd’hui des sommets inégalées» au Burkina qui serait «une cible privilégiée des organisations terroristes» car «devenu le ventre mou de la lutte contre le phénomène terroriste dans la sous-région Ouest africaine».

«L’insécurité chronique» en plus de faire des morts et des blessés, «a des répercussions sur les autres aspects de la vie socio-économique de notre pays», a soutenu M. Yago qui a cité des conséquences telles que la «frilosité des investisseurs, fuites des capitaux, délocalisations des entreprises dans des pays plus sûr et plus stables, augmentation du nombre de chômeurs, réduction du pouvoir d’achat». Il a fait, également, savoir que «le taux d’endettement» du Burkina «ne fait que croitre, hypothéquant davantage l’avenir des génération futures».

Eddie Komboigo, « l’écho d’un Burkina réconcilié, prospère… »

Selon le secrétaire national chargé du mouvement associatif et des organisations de la société civile du CDP, Alpha Yago son parti, le CDP, «se pose aujourd’hui comme une alternative sérieuse et crédible dans la perspective du double scrutin présidentiel et législatif de novembre 2020.

«Après avoir procédé à des élections en mai 2018 pour élire le président du parti, le CDP s’est une fois de plus illustré positivement en procédant à des primaires pour la désignation de celui qui va défendre les couleurs du parti du président Compaoré lors du prochain scrutin», a affirmé M. Yago pour qui «cet épisode est une belle leçon de démocratie et un exemple de fair-play et de maturité».

Présidentielle 2020: Eddie Komboigo désigné candidat du CDP

Il a invité leurs militants, sympathisants et même «les militants, sympathisants et électeurs de la majorité présidentielle qui sont objectifs et lucide» à soutenir, dans le cadre des élections de novembre 2020, le candidat Eddie Komboigo, président du CDP, qui est «l’écho d’un Burkina réconcilié, prospère, conquérant et plus fort».

«Le secrétariat en charge du mouvement associatif et des organisations de la société civile, entend jouer pleinement sa partition en vue de contribuer à son modeste niveau à la victoire éclatante du candidat du CDP, Eddie Komboigo à l’élection présidentielle du 22 novembre 2020», a-t-il conclu.

Par Daouda ZONGO

Laisser un commentaire