Accueil Société Burkina: le RIJ récompense des « journalistes sensibles aux conflits »

Burkina: le RIJ récompense des « journalistes sensibles aux conflits »

718
0

Le Réseau d’Initiatives de Journalistes (RIJ), qui a initié un projet dénommé « Appui aux médias pour la prévention et la gestion des conflits au Burkina », a récompensé ce samedi 10 novembre 2018 à Ouagadougou, trois journalistes ayant postulé pour le « Prix du journalisme sensible aux conflits », PaxSahel-JSC 2018.

Sur un total de 23 oeuvres journalistiques, dont trois provenant du Mali, trois ont retenu l’attention du jury. A cette deuxième édition du prix PaxSahel, qui était ouvert à trois pays, le Burkina, le Mali et le Niger, les lauréats sont : 1er le journaliste Waboué Bakouan de la radio Manivelle de Dano (Sud-ouest du Burkina) avec une œuvre sur le règlement des conflits à Dano, le deuxième est Marie Yé de la radio Arc-en-ciel qui a écrit sur les tensions autour du foncier et le troisième prix est revenu à Jean-Baptiste Bouda de la radio nationales burkinabè.

Lauréat du premier prix, Waboué Bakouan

Le premier a reçu un ordinateur plus 500 000 FCFA, le deuxième a obtenu un ordinateur et 300 000 FCFA et le troisième prix est constitué d’un ordinateur plus 200 000 FCFA. Chaque lauréat est reparti avec un guide qui leur permettra d’améliorer leur écrits sur les conflits.

Egalemant, au cours de la cérémonie de remise des prix, trois oeuvres qui ont bénéficié le financement du projet, ont reçu un prix d’encouragement. Les auteurs de ces oeuvres sont repartis avec chacun un dictaphone et un guide.

Des participants à la cérémonie de remise de prix

Les bénéficiaires de ce prix d’encouragement sont: Sibiri Simporé de la radio nationale (1er), Larissa Tiendrebeogo Yerbanga (2ème) et Awa Bilgo de la radio Bagré Pôle.

A travers ces prix, le Réseau d’Initiatives de Journalistes vise à promouvoir ce « nouveau concept » qui est « le journalisme sensible aux conflits », selon son coordinateur Mohamed Sanfo.

Mohamed Sanfo, coordinateur du RIJ

L’objectif est de contribuer à plus de professionnalisme dans le métier du journalisme, a indiqué M. Sanfo, coordinateur du RIJ qui a été créé en 2001. Le RIJ dans la mise en œuvre de son projet a reçu l’appui financier de la Deutsche Welle Akademie.

Par Daouda ZONGO

Laisser un commentaire