Accueil Chez nos confrères Situation au Togo: en attendant le gouvernement, le ministre Bawara fait le...

Situation au Togo: en attendant le gouvernement, le ministre Bawara fait le point

Le ministre togolais de la Fonction publique, Gilbert Bawara (DR)

Le ministre togolais de la fonction publique a confié, dimanche à Togobreakingnews.info, que le communiqué des facilitateurs sur la rencontre de Conakry est authentique et ne contenait rien d’inexact, suite aux informations recueillies auprès des facilitateurs et de la Commission de la CEDEAO (Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest, NDLR). Il est convaincu que la coalition des 14 partis de l’opposition s’en est également enquise auprès des autorités guinéennes et des autres instances compétentes. Au sujet de l’appel à la mobilisation lancé par la Coalition de l’opposition, le ministre Bawara indique que le pouvoir s’est préparé à toutes les éventualités et promet une sortie officielle du gouvernement pour éclairer les togolais.

Depuis son retour de Conakry, à l’issue des entretiens et des échanges qui se sont déroulés avec Alpha Condé, co-facilitateur de la CEDEAO dans la résolution de la situation socio-politique togolaise, le gouvernement s’est soigneusement abstenu de tout commentaire et déclaration. Il s’est plutôt concentré sur les préparatifs visant à la tenue des élections législatives et à l’adoption des réformes constitutionnelles. Le corps électoral a été convoqué pour le scrutin maintenu au 20 décembre et le projet de loi de modification constitutionnelle a été adopté et envoyé dans la foulée à l’Assemblée nationale.

«Après l’initiative et les discussions de Conakry, le gouvernement a continué de travailler en toute sérénité et responsabilité en liaison étroite avec les facilitateurs et en consultations permanentes avec tous les membres du Comité de suivi ainsi que les dirigeants de la sous-région», confie Gilbert Bawara.

Abordant la question de l’authenticité du communiqué de la facilitation diffusé vendredi nuit, le ministre affirme que le gouvernement togolais a obtenu confirmation auprès de la Commission de la CEDEAO et auprès des facilitateurs.

«Samedi, le gouvernement s’est enquis auprès de la Commission de la CEDEAO et auprès des facilitateurs concernant l’authenticité et la teneur du communiqué publié par la représentation de la CEDEAO à Lomé. Confirmation nous a été donnée, de même que cela a été également fait aux interlocuteurs attitrés de la coalition des 14 partis de l’opposition aux dires de la facilitation», affirme M. Bawara.

Le porte-parole du gouvernement estime que des décisions importantes ont été prises et annoncées par le gouvernement et la CENI ces derniers jours «en prenant en considération les conclusions dégagées des discussions qui ont eu lieu à Conakry avec le Président Alpha Condé et les membres du Comité de suivi de la feuille de route de la CEDEAO».

«Nous aurons l’occasion, très rapidement, de nous exprimer publiquement, de situer les Togolais et d’éclairer l’opinion nationale et internationale sur tous les sujets liés à la mise en œuvre scrupuleuse des décisions et recommandations de la CEDEAO à la lumière des récents développements de l’actualité», promet-il, avant d’ajouter que le gouvernement et la majorité ne sont pas intéressés par «l’agitation et la fébrilité qui se sont emparées de certains milieux politiques et médiatiques».

Au sujet de l’appel à la mobilisation populaire lancé samedi par la porte-parole de la coalition des 14 partis politiques dans un communiqué, Gilbert Bawara relativise et pense qu’il s’agit des «mots d’ordre tapageurs et intempestifs».

«Nous connaissons la chanson et le refrain, et nous sommes suffisamment avertis et préparés à toutes les éventualités depuis bien longtemps. Personne n’est dupe de ce qui se trame dans les officines de certains partis politiques membres de la coalition», a-t-il noté.

Pour finir, le porte-parole du gouvernement togolais dit «encourager la presse et les médias togolais à faire preuve de plus de professionnalisme et d’objectivité» dans ce genre de situations, en allant à la source de l’information et en faisant l’effort de vérification plutôt que de «s’en remettre aux rumeurs ou de relayer des spéculations et supputations».

Source: togobreakingnews.info

NB: Le titre est de la Rédaction

Laisser un commentaire