Accueil Sport Burkina: les anciens footballeurs ont une nouvelle association

Burkina: les anciens footballeurs ont une nouvelle association

110
0
Selon Madou Dossama (milieu), président de l’ASAF-BF, cette organisation est née dans le but de participer à l’épanouissement du football burkinabè

L’Association des anciens footballeurs du Burkina Faso (Asaf-BF) vient de pousser ses premiers vagissements. Les géniteurs du bébé né crampons aux pieds, l’ont présenté à la presse, ce mercredi 12 septembre 2018, à Ouagadougou. Selon Madou Dossama, président de l’Asaf-BF, cette organisation a pour but de participer à l’épanouissement du football burkinabè.

Le bureau fondateur de l’Asaf-BF est composé de 10 personnes, a précisé M. Dossama, ex-international ayant évolué avec les Etalons entre 2000 et 2002. La toute nouvelle association compte pour le moment une cinquantaine de membres, a ajouté l’ancien sociétaire de l’Etoile filante de Ouagadougou (EFO), la «reine des stades».

En plus de l’Association des anciens footballeurs internationaux, il faudra désormais compter avec l’Association des anciens footballeurs du Burkina Faso (Asaf-BF) qui rassemble plus large, toute personne ayant eu une licence en D1 ou D2 pouvant y adhérer. L’ancien footballeur international de 46 ans, Madou Dossama, à l’origine de cette initiative, s’est dit confiant quant au succès des activités de l’Asaf-BF, elle qui est appuyée par d’autres anciens footballeurs du Burkina qui sont toujours dans l’ombre «mais ne tarderont plus» à se dévoiler avec la création de la structure.

A la différence de l’Association des footballeurs internationaux qui ne regroupe que les footballeurs ayant joué à l’extérieur du pays ou ayant défendu les couleurs du Burkina Faso à l’extérieur, l’Asaf-BF regroupe tous les footballeurs ayant une licence de football, a insisté M. Dossama qui a noté que son équipe est chargée de diriger l’association pour quatre ans, mandat non renouvelable.

A l’en croire, l’association est le fruit des expériences respectives de ses membres. «Nous avons tous été footballeurs, et nous savons que la vie de footballeur à plein temps et celle après ne sont pas pareilles. Certains footballeurs, après avoir déposé les crampons sont complètement tombés, et nous venons donc appuyer nos jeunes frères pour leur éviter cela», a déclaré le président de l’ASAF-BF. Il ajoute qu’en tant que footballeurs et aînés dans le domaine, ils ont souvent des «conseils à donner à leurs plus jeunes frères de l’équipe nationale mais n’arrivaient pas à se faire entendre». L’Asaf-BF sera donc le canal idéal.

Selon le vice-président de la structure, Innocent Ouédraogo, «ensemble, nous allons convaincre les jeunes footballeurs en activité de la nécessité d’avoir une autre source de revenus pour assurer leurs vieux jours. La preuve, devant vous se trouvent des footballeurs reconvertis en communicateurs, militaires, entraîneurs, etc.» Du reste, comme le confirmera Madou Dossama, la carrière d’un footballeur ne dure que dix ans maximum. «Même si vous avez économisé des milliards de francs CFA, vous ne pourrez pas vivre toute votre vie de ça. Les vieux jours c’est maintenant qu’ils se préparent», a ajouté le président de l’Asaf-BF.

Rassembler, échanger, guider. Ainsi peuvent se résumer les objectifs de l’Asaf-BF. «Nous ne venons pas en opposants de qui que ce soit ou en tant que connaisseurs. Nous apportons juste notre contribution». Foi de Madou Dossama qui annonce dans les tout prochains jours, des visites de courtoisie aux clubs nationaux. Par ailleurs la structure compte mener plusieurs activités sur le terrain, à savoir des conférences, des formations et des matchs pour atteindre ses objectifs.

Par Tunwendyam Nadine ZONGO(stagiaire)

Laisser un commentaire