Accueil Economie Burkina: les assureurs échangent avec le ministre en charge de l’Economie

Burkina: les assureurs échangent avec le ministre en charge de l’Economie

Le ministre Lassané Kaboré (au milieu) et les membres de l'APSAB

Le ministre burkinabè de l’Economie, des Finances et du Développement, Lassané Kabré, a reçu en audience dans l’après-midi du lundi 27 septembre 2021, une délégation de l’Association professionnelle des sociétés d’assurance du Burkina (APSAB), conduite par son président Monhamed JI Compaoré. Les visiteurs ont abordé avec leur hôte plusieurs sujets en vue de développer le secteur des assurances au Burkina Faso.

Une délégation de l’Association professionnelle des sociétés d’assurance du Burkina (APSAB), composée du président, de membres du bureau exécutif et des superviseurs des Commissions techniques, s’est rendue dans l’après-midi de ce lundi 27 septembre 2021, chez leur ministre de tutelle, le ministre en charge de l’Economie, Lassané Kaboré. Plusieurs sujets ont été à l’ordre du jour, parmi lesquels, l’effectivité des assurances obligatoires, les questions fiscales, l’assurance agricole, les préparatifs des états généraux de l’assurance.

Les assureurs ont d’abord évoqué avec le ministre Lassané Kaboré, l’assurance construction, en sollicitant son soutien afin que les contrôles, qui sont prévus par les arrêtés ministériels conjoints, puissent s’effectuer. En effet, le code de l’urbanisme prévoit une obligation d’assurance construction de la part des entrepreneurs, architectes et ingénieurs et un arrêté conjoint du ministère en charge de l’Habitat et celui de l’Economie a rendu le contrôle obligatoire pour s’assurer de l’effectivité de cette assurance construction.

En outre, le président Monhamed JI Compaoré et sa délégation ont parlé de la domiciliation de l’assurance faculté pour les biens importés, dont la valeur dépasse 500 000 FCFA. A ce niveau, des suggestions ont été faites à leur hôte pour que les exigences légales soient respectées. Aussi, les assureurs ont fait le point au ministre sur l’assurance responsabilité civile automobile obligatoire. «Le ministre a donné des instructions pour une accélération des travaux du comité de travail sur ce sujet», a noté le président de l’APSAB.

Pour ce qui est des questions de la fiscalité, les visiteurs du ministre de l’Economie, des Finances et du Développement ont souligné l’importance pour eux de constituer un cadre de concertation avec la direction générale des impôts. A ce sujet, leur ministre de tutelle leur a promis de prendre toutes les dispositions nécessaires pour que très prochainement une rencontre puisse avoir lieu entre la direction générale des impôts, celle des assurances et l’APSAB, pour poursuivre les échanges  sur des questions d’actualité.

Concernant l’assurance maladie, l’équipe de l’APSAB a demandé le soutien de la tutelle pour que les membres de cette association puissent être mis en relation avec les services spécialisés du ministère en charge de la Fonction publique et du Travail et celui de la Sécurité sociale. L’objectif, c’est de «permettre que les réflexions sur l’assurance maladie universelle puissent s’ouvrir également au secteur des assurances, qui a son expertise à apporter», a expliqué M. Compaoré. Par ailleurs, les assureurs ont souhaité leur implication dans la réflexion sur la mise en place du fond de garantie automobile. «Nous avons souhaité être informés des réflexions et des rôles et responsabilités attendus des assureurs, quelle en sera la forme juridique, les modes de financement et de gouvernance», a détaillé le chef de la délégation de l’APSAB.

 L’un des points abordés dans les échanges avec le patron du département de l’Economie, des Finances et du Développement, a été le processus de l’autonomisation de la carte brune CEDEAO. Les membres de la délégation ont informé le ministre de ce processus qui est en cours et également de l’organisation, au Burkina Faso, de l’assemblée générale des bureaux de la carte brune prévue pour le mois de novembre 2021.

Le président Monhamed JI Compaoré et son équipe ont également fait part au ministre Lassané Kaboré, des  pourparlers en cours avec la direction des assurances, sur l’organisation des états généraux de l’assurance, «dans le but de pouvoir adopter un plan stratégique de développement du secteur des assurances».

Leur hôte leur a, en retour, demandé de poursuivre la réflexion sur l’assurance agricole et d’accélérer  les mesures en cours, afin que cette assurance soit une réalité après le pilote et qu’elle puisse profiter au secteur de l’agro-business. La délégation a dit être «honorée» d’avoir été reçue ce jour par le ministre de l’Economie, des Finances et du Développement et a confié avoir eu «des échanges très constructifs et très fructueux» qui pourront favoriser une accélération du développement du secteur des assurances au Burkina Faso, ce qui aura sans doute des répercussions positives sur le développement économique et social du Burkina Faso.

Par Siaka CISSE (Stagiaire)

Laisser un commentaire