Accueil Economie Burkina: les bénédictions de l’église pour le 5e recensement général de la...

Burkina: les bénédictions de l’église pour le 5e recensement général de la Population et de l’Habitation

631
0
Le président de la Conférence épiscopale (2e à gauche) et le secrétaire général du MINEFID (2e à droite) pendant l'audience

Dans le cadre des activités du 5e Recensement général de la Population et de l’Habitation (RGPH), l’Institut national de la Statistique et de la Démographie (INSD) a entrepris des visites à des personnalités. Dans ce sens, le président de la Conférence Episcopale Burkina-Niger a reçu l’équipe, le 14 novembre 2019 à Ouagadougou, à qui elle a donné ses bénédictions.

Accompagné par une équipe de l’Institut national de la Statistique et de la Démographie (INSD), dont le directeur général, le secrétaire général du ministère de l’Economie, des Finances et du Développement (MINEFID), Seglaro Abel Somé, dit être venu à la rencontre de l’église, représentée par la Conférence épiscopale Burkina-Niger, pour expliquer le déroulement du 5e recensement général de la population et de l’habitation et solliciter l’accompagnement de cette communauté dans le travail d’information et de sensibilisation des populations afin qu’elles adhèrent à l’opération comme il se doit.

A l’occasion M. Somé a expliqué qu’en exploitant les techniques utilisées par les pays qui ont connu des situations comme le Burkina Faso, les équipes techniques vont collecter des informations, même quand certaines localités ne seront pas accessibles, pour pouvoir avoir la situation des populations déplacées. Il précise qu’elles (les populations) se déplacent d’une localité à une autre, donc le recensement permettra de savoir d’où elles viennent et d’autres informations en faisant une sorte de confrontation. « Ces techniques existent et nous avons l’expertise qu’il faut pour rendre fiable ce recensement », a terminé le secrétaire général du MINEFID.

En réaction, Monseigneur Laurent Dabiré, Evêque de Dori et président de la Conférence épiscopale Burkina-Niger a dit ceci : « Nous apprécions cette démarche d’implication de toutes les entités pour que le recensement puisse bien se dérouler ».

Aussi, parlant au nom de l’église il a rassuré les visiteurs : « Nous encourageons et accompagnons par notre soutien moral et par nos prières afin que cette opération puisse bien se dérouler et donner les résultats escomptés, même dans la situation difficile qui est la nôtre. Nous la considérons comme un acte de souveraineté et comme un acte d’affirmation patriotique et nous souhaitons que tous les Burkinabè puissent l’accueillir comme tel et y participer. C’est également un acte qui prépare les actions en faveur des populations et l’église apprécie cela et soutient par ses prières ».

La phase de terrain du 5e RGPH se déroule du 16 novembre au 15 décembre 2019, et ce sont, au total, 5 229 contrôleurs et 20 916 agents recenseurs qui seront déployés sur le terrain pour le dénombrement.

Par Boureima DEMBELE

Laisser un commentaire