Accueil A la une Burkina: «Les interventions» de la Banque mondiale «doivent être ajustées»

Burkina: «Les interventions» de la Banque mondiale «doivent être ajustées»

La directrice des opérations de la Banque Mondiale pour le Burkina, Soukeyna Kane et le Premier ministre burkinabè, Christophe Joseph Marie Dabiré

Le chef du gouvernement burkinabè, Christophe Joseph Marie Dabiré a reçu en audience ce mercredi 25 septembre 2019, la nouvelle directrice des opérations de la Banque Mondiale pour le Burkina Soukeyna Kane, avec qui les échanges ont porté sur la situation économique et sécuritaire. Au sortir de l’entrevue, Mme Kane a soutenu que «les interventions et les programmes de développement mis en œuvre par la Banque mondiale doivent être aujourd’hui, ajustés pour davantage répondre à la situation sécuritaire d’urgence du Burkina».

La présente audience a permis à la directrice des opérations de la Banque Mondiale pour le Burkina, Soukeyna Kane de s’imprégner de la situation économique et sécuritaire du pays ce qui permettra son institution de mieux orienter ses interventions et programme de développement.

Mme Kane a informé que la Banque Mondiale a renouvelé son engagement à accompagner les activités de développement au Burkina, à lutter contre l’extrémisme violent et à relever les défis sécuritaires.

«Nous sommes dans la préparation d’un nouveau cycle IDA (l’Association internationale de développement) qui va engendrer des ressources pour servir le Burkina Faso, selon les objectifs de la Banque mondiale qui vise à promouvoir la prospérité partagée», a-t-elle déclaré.

Par Daouda ZONGO

 

Laisser un commentaire