Accueil Politique Burkina: les membres du gouvernement outillés pour l’atteinte des résultats

Burkina: les membres du gouvernement outillés pour l’atteinte des résultats

Le Premier ministre, Christophe Marie Joseph Dabiré nommé

Les nouveaux membres du gouvernement burkinabè, après leur prise de contact avec le chef de l’Etat, Roch Marc Christian Kaboré, ont été outillés ce lundi 18 janvier 2021, lors d’un séminaire au palais de Kosyam, pour atteindre les résultats que l’Exécutif va se fixer, a constaté un journaliste de Wakat Séra.

Une semaine après avoir été reçus par le président du Faso qui leurs a donné des « orientations », les nouveaux membres du gouvernement II de Christophe Marie Joseph Dabiré, ont suivi, deux heures durant ce lundi, dans la salle polyvalente de Kosyam, des modules pour les préparer et les aider à être efficace dans leurs actions à la tête des départements qu’ils dirigeront désormais.

« Il s’est agi aujourd’hui de donner les outils à l’ensemble des ministres pour leur rappeler les balises réglementaires, les expériences de travail dans le but d’être efficace. Donc c’est un séminaire où les ministres sont considérés comme des apprenants », a affirmé à l’issue de la formation, le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Ousséni Tamboura, ajoutant que ses collègues se sont imprégnés de « comment doit se faire le travail gouvernemental, comment faire en sorte que le travail se passe comme il le faut pour atteindre les objectifs » escomptés.

Au cours de cette session de formation qui a été assurée par le secrétaire général du gouvernement, Wenceslas Stéphane Sanou, il a été rappelé aux participants comment il faut établir des rapports en Conseils des ministres. « Il faut le savoir puisque le ministre est un coordonnateur qui a des ressources humaines autour de lui, qui a une feuille de route, des missions, qui a une administration autour de lui (et) il faut qu’il transforme tout ça en décision et il y a toute une méthodologie qu’il faut nécessairement connaitre », a affirmé M. Tamboura.

Le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement Ousséni Tamboura en veste bleue, assisté du secrétaire général du gouvernement, Stéphane Sanou

A ce séminaire, il a été aussi rappelé « utilement » que le président du Faso a souhaité que le communicateur partage avec l’ensemble des ministres sur les bons comportements à savoir « l’exemplarité, l’efficacité, l’écoute des populations, et transformer tout ça en résultats », a-t-il poursuivi. « Nous avons naturellement partagé les grands principes du fonctionnement d’un gouvernement », a-t-il dit.

Pour le porte-parole du gouvernement, les ministres « partent à l’issue de ce séminaire, de façon décontractée et rassurée au premier Conseil des ministres qui est prévu le mercredi prochain ».

Qu’en est-il du suivi de l’action gouvernementale ? A cette préoccupation, Ousséni Tamboura a répondu qu’il y a un dispositif de suivi des actions des membres du gouvernement. « Ce dispositif nous a été également présenté. Des indicateurs existent. Les archivages, le suivi des décisions qui sont prises, la relation avec les institutions car il s’agit aussi pour le gouvernement d’établir des relations avec elles. On peut considérer par exemple avec le Parlement que dès que les lois sont votées il faut qu’on s’assure que les textes d’application sont pris », a-t-il expliqué, concluant que le gouvernement « a tout un aréopage d’outils et de dispositifs qui permettent de savoir comment travaillent les ministres et si les résultats sont atteints ».

Le gouvernement Dabiré II qui a été dévoilé le 10 janvier 2021, n’a pas, en réalité, connu une mue profonde. La nouvelle équipe n’a pas été non plus qu’un simple jeu de chaises musicales, car, pas moins d’une douzaine de nouveaux ministres ont fait leur entrée dans ce gouvernement du Burkina Faso qui, comme à l’accoutumée n’a pas manqué de faire l’objet de bien des supputations. Trois indications à savoir la continuité de l’action gouvernementale, l’implémentation des nouvelles réformes et le renforcement des acquis de développement ont guidé le choix du chef de l’Exécutif pour la nomination des ministres, a affirmé Christophe Dabiré à la première prise de contact de son équipe avec Roch Kaboré.

Par Bernard BOUGOUM

Laisser un commentaire