Accueil Communiqué de presse Burkina : l’UAS rend hommage à Zacharia Ben Housseyn Touré

Burkina : l’UAS rend hommage à Zacharia Ben Housseyn Touré

648
0

Ceci est une note dans laquelle l’Unité d’action syndicale rend hommage à Zacharia Ben Housseyn Touré, un de ses membres décédé le 6 septembre 2019.

« La nouvelle est tombée, lourde et étourdissante, ce jour désormais inoubliable du vendredi 6 septembre 2019 dans la soirée : le camarade Zacharia Ben Housseyn TOURE, ex Secrétaire Général du Syndicat Autonome des Techniciens et Ouvriers Voltaïques (SATOV) s’en est allé !
L’ensemble du mouvement syndical du Burkina Faso est en émoi.
Avec l’accord de la famille TOURE et alliées, les secrétaires généraux des centrales syndicales et des Syndicats autonomes membres de l’Unité d’Action Syndicale (UAS) ont pris la décision de te rendre un hommage hautement mérité en te recevant pour la dernière fois dans l’enceinte de cette Bourse du Travail que tu as tant fréquenté pour tes multiples activités syndicales.
Camarade Zacharia Ben Housseyn TOURE, tes collègues secrétaires généraux, les responsables syndicaux à divers niveaux et de toutes générations, le personnel de soutien, les militants de nos organisations syndicales, les travailleurs du Burkina Faso, te sont reconnaissants d’une part, pour ton apport inestimable aux luttes unitaires menées pour la défense des intérêts matériels et moraux des travailleurs, et d’autre part, pour la sauvegarde, la protection et la promotion des valeurs démocratiques, d’intégrité, de liberté et de dignité.
En effet, parmi tant d’autres éléments, nous pouvons retenir :
Primo, face au Président d’antan Maurice YAMEOGO fraichement réélu, à 99,97% des voix, qui ; avec l’ensemble de son Gouvernement avait entrepris de remettre en cause un certain nombre d’acquis des travailleurs dont l’abattement de 20 % des salaires, la réduction des allocations familiales, le blocage des avancements pendant deux (2) ans, etc. ; toi et les autres secrétaires généraux ont décidé du lancement d’une grève générale le 3 janvier 1966 pour rétablir les travailleurs voltaïques dans leurs droits légitimes.
Secundo, au lendemain des indépendances formelles de 1960, et même bien avant, le mouvement syndical dont tu étais un des leaders, a toujours eu l’esprit panafricaniste. Pour preuve, le camarade El Hadj Famory COULIBALY d’origine Guinéenne et LY Mohamed Abdoulaye d’origine Sénégalaise travaillant aux TP/Bobo ont successivement été élus à la tête de l’Union Territoriale des Travailleurs de Haute-Volta, malgré leur non appartenance à la nationalité voltaïque.
Tertio, en 1965, face à la volonté affichée des autorités de Haute-Volta à mettre en place un Parti unique appelé Union Démocratique Voltaïque (UDV), vous avez opposé une résistance farouche jusqu’au retrait du projet. De même, les 17 et 18 décembre 1975, vous avez lancé une grève générale avec succès contre la mise en œuvre d’un Parti unique, le Mouvement National pour le Renouveau (MNR) de feu Général Sangoulé LAMIZANA.
Camarade Zacharia Ben Housseyn TOURE,
Chacun de nous retiendra de toi, l’image d’un responsable syndical franc, courageux et direct dans l’expression de tes opinions. Ta disponibilité et ta simplicité, tes taquineries et autres petites histoires drôles, étaient des atouts importants de détente et de création d’une atmosphère collective de rapprochements et de facilitation des nécessaires débats entre responsables pour des prises de décisions consensuelles.
Ton engagement aux côtés des travailleurs de notre pays, ton franc parler t’ont conduit à subir la répression sous diverses formes.
Camarade Zacharia Ben Housseyn TOURE,
Ta persévérance dans la lutte et ton courage, tu les as entretenus au cours d’une longue carrière syndicale jusqu’à ce que vous tombez les armes à la main ce vendredi fatidique. En effet, que ce soit à travers votre présence physique à nos côtés à la Bourse du Travail, ou les conseils à nous prodigués au cours des moments de nos visites de courtoisie, ou encore les appels téléphoniques de félicitations et d’encouragements suite aux activités syndicales et aux sorties médiatiques des responsables actuels, tu nous as invariablement assistés.
Ta vie s’est brusquement arrêtée au cours de ces moments difficiles que connait notre pays aux plans politique, social, économique, sécuritaire alors que nous espérions intensément continuer de bénéficier de vos précieux conseils !
Notre engagement à nous secrétaires généraux, c’est de te rassurer que nous ferons toujours de notre mieux pour préserver l’Unité d’Action Syndicale chèrement construite et entretenue par vous les devanciers, toute chose qui vous a toujours permis de prendre des positions justes à tous les tournants décisifs de l’histoire de notre pays.
Conformément donc à votre appel à notre endroit de nous battre, de lutter, mais de ne pas oublier que nous sommes des burkinabé, nous réitérons notre engagement ferme à poursuivre les luttes au profit des travailleurs et de l’ensemble du peuple burkinabé !
Cher camarade TOURE,
Transmets nos salutations militantes à tous nos devanciers, notamment à tes neuf (9) cosignataires de la Motion de grève du 3 janvier 1966 que sont :
1. Joseph OUEDRAOGO, de la Confédération Africaine des Travailleurs Croyants (CATC) ;
2. Salif Sibiri OUEDRAOGO, du Syndicat Autonome des Postes et Télécommunications (SAPT) ;
3. Zoumana TRAORE, de l’Union Syndicale des Travailleurs Voltaïque (USTV) ;
4. Emmanuel Lamoussa KYELEM, du Syndicat Autonome de l’Administration Territoriale (SAAT) ;
5. Lucien KOULDIATI, du Syndicat Autonomes de l’Aviation Civile (SAAC) ;
6. François De Salles KABORE, de l’Organisation Voltaïque des Syndicats Libres (OVSL) ;
7. Adama Amirou THIOMBIANO, du Syndicat des Douanes Voltaïques (SDV) ;
8. Alphonse KYEMTARBOUM, du Syndicat Autonomes des Communes Voltaïques (SACV) ;
9. Bruno ILBOUDO, du Syndicat des Travailleurs de la Santé Humaine et Animale (SYNTSHA).
Au nom de l’ensemble des travailleurs, de toutes les couches socio-professionnelles du Burkina Faso, l’Unité d’Action Syndicale (UAS) présente ses condoléances les plus attristées :
A tes amis et Compagnons de luttes,
A tes veuves éplorées,
A tes enfants, petits-enfants et arrières petits-enfants,
A toute ta famille endeuillée
Adieu, TOURE !
Adieu, camarade !

Que la terre du Burkina Faso te soit légère ! »

Bassolma BAZIE
Secrétaire Général Confédéral de la CGT-B
Président De Mois des Centrales Syndicales
Porte-Parole de l’Unité d’Action Syndicale (UAS)

Laisser un commentaire