Accueil Communiqué de presse Burkina: l’Union européenne appelle au « retour à une vie sociale et politique...

Burkina: l’Union européenne appelle au « retour à une vie sociale et politique apaisée »

Les autorités burkinabè et celle de l'Union européenne marchant sur le nouveau pont de Boromo

Dans un communiqué, la Délégation de l’Union européenne et les Chefs de Mission diplomatique des Etats membres de l’UE au Burkina Faso, au regard de la situation sécuritaire et socio-politique au Burkina Faso, ont appelé, le 24 novembre 2021, « à un consensus pacifique et à un retour à une vie sociale et politique apaisée ».

La Délégation de l’Union européenne et les Chefs de Mission diplomatique des Etats membres de l’UE au Burkina Faso publient la déclaration suivante.

Le dimanche 14 novembre 2021, des hommes armés ont attaqué un poste de gendarmerie à Inata dans la province du Soum (région du Sahel). Le lundi 22 novembre, 9 gendarmes ont été tués dans une attaque à Foubé, province du Sanmatenga (région du Centre-Nord). Ces attaques ont coûté la vie à 62 personnes, selon les autorités, et fait de nombreux blessés et disparus.

La Délégation de l’Union européenne et les Chefs de Mission des Etats Membres de l’UE représentés au Burkina Faso déplorent profondément ces attaques contre les forces de défense et de sécurité (FDS). Ils expriment leurs plus sincères condoléances et leur entière solidarité aux familles des victimes, au gouvernement et à l’ensemble de la population burkinabè.

L’UE et ses Etats Membres renouvellent aux autorités burkinabè leur soutien indéfectible dans la lutte contre le terrorisme et leur engagement pour la stabilisation du pays au profit du peuple burkinabè.
Nous encourageons les partenaires burkinabè à faire tous les efforts nécessaires pour appeler à un consensus pacifique et à un retour à une vie sociale et politique apaisée.

L’Union européenne et ses Etats Membres restent pleinement engagés au Burkina Faso, avec la ferme volonté de poursuivre leur contribution pour renforcer l’Etat de droit, la sécurité, la stabilité, la cohésion sociale ainsi que le progrès économique et social que le peuple burkinabè mérite.

Laisser un commentaire