Accueil A la une Burkina/Lutte anti-coronavirus: «L’opposition et la société civile ne sont pas impliquées» (MPS)

Burkina/Lutte anti-coronavirus: «L’opposition et la société civile ne sont pas impliquées» (MPS)

918
0

Le premier vice-président du Mouvement Patriotique pour le Salut (MPS), Fousséni Ouédraogo a déclaré ce samedi 11 avril 2020 à Ouagadougou que « l’opposition politique et la société civile ne sont pas trop impliquées » dans la lutte contre le Coronavirus, au cours d’une cérémonie où le parti de l’ex-Premier ministre Yacouba Isaac Zida, a fait don de matériels sanitaires à une dizaine de structures.

Plusieurs voix se sont levées au Burkina Faso ces derniers jours pour dénoncer un « tâtonnement » dans la gestion de la maladie à coronavirus qui s’est déclarée dans le pays depuis le 9 mars dernier. A ce jour, le Burkina compte 448 cas confirmés du Coronavirus et 26 décès sont à déplorer.

Pour le MPS, les « autorités font ce qu’elles peuvent ». Pour le parti du général Isaac Zida, « ce qui est un peu malheureux, c’est que nous ne nous sentons pas (opposition et société civile) trop impliqués dans le dispositif de prévention », a regretté le premier vice-président du MPS, Fousséni Ouédraogo qui estime que pour « vaincre ce fléau qui menace l’humanité toute entière, il faut une synergie d’action de tous dans la prévention (respect strict des gestes barrières) et prise en charge ».

« Il n’y pas un cadre inclusif qui puisse permettre à tout un chacun, réellement, de donner le meilleur de lui-même pour que nous puissions endiguer ce phénomène », a enchaîné M. Ouédraogo avant de préciser que son parti envisage faire plusieurs phases de dons entrant dans le cadre de la lutte pour limiter la propagation de l’infection pour ceux qui sont en première ligne du combat contre le Covid-19.

Pour cette première phase, le MPS a ciblé les structures telles que les Centres de santé et de promotion sociale (CSPS) des quartiers périphériques de forte densité de populations et les Maisons d’arrêt et de Corrections où la promiscuité, l’insuffisance d’hygiène et la surpopulation sont des facteurs de contamination massive si le Coronavirus venait à s’introduire dans ces lieux, a-t-il clarifié.

Ce sont six CSPS de la ville de Ouagadougou et quatre prisons, notamment, les prisons de Haute sécurité, de Ziniaré, de Kaya et de Koudougou. Le matériel d’hygiène et d’assainissement est composé essentiellement de lave mains, du gel, du savon, de l’eau de javel et des gants.

Le reaggemeker Freeman Tapily, président de l’association « African Culture », structure qui milite pour l’amélioration des conditions des personnes détenues au Burkina Faso, a salué ce geste du MPS, au nom de tous les bénéficiaires.

Par Bernard BOUGOUM

Laisser un commentaire