Accueil A la une Burkina/Municipales 2022: l’enrôlement des électeurs débute le 21 novembre

Burkina/Municipales 2022: l’enrôlement des électeurs débute le 21 novembre

Le président de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), Elysé Ouédraogo

Le président de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), l’organe électoral burkinabè, Elysé Ouédraogo, a informé, ce samedi 9 octobre 2021, les dirigeants des partis, des formations politiques et des organisations de la société civile, que l’enrôlement des électeurs en prélude aux votes des municipales 2022, débute le 21 novembre prochain, lors d’une rencontre à Ouagadougou.  

Les élections municipales initialement prévue cette année ont été ramenée en mai 2022. Les responsables de la Ceni ont de ce fait organisé ce samedi une rencontre d’échanges avec les acteurs politiques et de la société civile pour leur donner des informations précises sur les aspects organisationnels de la révision exceptionnelle du fichier électorale, autorisée et actée par le Conseil des ministres du 6 octobre dernier.

Ainsi, après le décret du 6 octobre, les réunions pour la mise en place des démembrements auront lieu le jeudi 14 octobre, suivi de la révision exceptionnelle du fichier biométrique électorale du 14 novembre au 30 janvier 2022, puis, la publication des listes électorales provisoires le 1er mars 2022. Les sorties des commissaires en vue de la mise en place des démembrements de la CENI au niveau des provinces, des communes et arrondissements, et leur prestation de serment se dérouleront du 12 au 21 octobre.

Une vue des participants

«Comme il est de coutume, la Commission électorale nationale indépendante, a jugé nécessaire de vous rencontrer aujourd’hui, pour échanger autour des aspects organisationnels de la révision du fichier électoral autorisé par le Conseil des ministres récemment. Il s’agit de partager avec vous, les informations sur la mise en place des démembrements de la Ceni, de vous présenter le chronogramme des activités et d’échanger sur divers points d’intérêt», a déclaré à l’entame de son propos, Elysé Ouédraogo.

Après avoir recueilli les différentes préoccupations des participants, M. Ouédraogo a laissé entendre, face surtout à l’inquiétude soulevé sur la situation sécuritaire fragile du pays, que sa structure «a mis en place un groupe de travail qui va (lui) produire une stratégie pour permettre de déployer ses agents et son matériel pour faire le travail sans être exposés».

«On essaie d’aller étape par étape. Il y a des évaluations qui sont faites et au fur et à mesure, cela va guider la Ceni sur sa prise de décision», a-t-il ajouté, rappelant que la dernière révision des listes électorales opérée en 2020 a permis l’enrôlement de «6.490.162 électeurs».

Par Bernard BOUGOUM

Laisser un commentaire