Accueil Société Burkina: Nestlé au secours des hôpitaux avec 50 millions FCFA de matériel

Burkina: Nestlé au secours des hôpitaux avec 50 millions FCFA de matériel

2502
0
Une vue du matériel remis par Nestlé

Le directeur général de Nestlé, Bruno Karim El Kasri et le maire de Ouagadougou, Roland Armand Pierre Béouindé, ont procédé le mardi 18 septembre à une remise officielle de matériels achetés par les fonds récoltés par « la course pour la vie (CPLV)». Ces matériels se composent de : « deux couveuses d’une valeur de 21 millions FCFA, du matériel d’urgence pour les premiers soins d’urgence en néonatologie, une flotte de communication téléphonique entre des services de néonatologie et de maternité de la ville de Ouagadougou, constituée de 15 téléphones portables avec une communication d’une durée d’un an. Le coût de l’ensemble est évalué à environ 50 millions selon les donateurs.

Ce don a été possible grâce à la mobilisation de Nestlé et d’une cinquantaine d’entreprises citoyennes de la ville de Ouagadougou, qui, à travers la « Course pour la vie » en partenariat avec la mairie de Ouagadougou et de la Société burkinabè de Pédiatrie (SOBUPED), a permis d’offrir au « district sanitaire de Pissy et au Centre hospitalo-universitaire Yalgado Ouédraogo, du matériel d’urgence néo-natal et un accompagnement d’une valeur de 50 millions FCFA ». A n’en pas douter, cette offre de la société Nestlé Burkina et ses partenaires, composée essentiellement de matériels d’urgence et de couveuses contribuera à sauver des vies au niveau des deux hôpitaux bénéficiaires.

Constant Dahourou, directeur général du CHU Yalgado Ouédraogo

Pour le directeur général du CHU Yalgado, représentant les deux structures bénéficiaires, ce don est un geste important qui renforcera la capacité de leurs actions d’urgence. « C’est un cri de cœur de l’hôpital Yalgado qui est entendu. Nous sommes infiniment reconnaissants pour le fait que des partenaires et pas des moindres ont piloté une initiative qui a contribué à donner naissance à du matériel qui va nous aider à donner naissance au CHU Yalgado Ouédraogo », s’est réjoui Constant Dahourou qui s’est aussi ému de « constater qu’il n’appartient pas au pouvoir public de résoudre tous les problèmes ». Il a, dans cette lancée invité des donateurs à emboiter le pas de Nestlé, avant de rassurer que « tout le matériel sera mis à la disposition et au service des enfants ».

Pour le professeur Ludovic Kam, président de la SOBUPED, ce geste de Nestlé en collaboration avec la cinquantaine d’entreprises de la ville de Ouagadougou, contribuera dans la prise en charge néonatale et à la réduction de la mortalité néonatale.

Le directeur général de Nestlé Burkina, Bruno Karim El Kasri

A écouter le directeur général de Nestlé Burkina, ce geste fait partie des engagements de Nestlé qui est « d’améliorer la qualité de vie et contribuer à un avenir meilleur pour nos populations ». C’est après avoir « observé avec monsieur le maire de la commune de Ouagadougou qu’il y avait une déficience importante de matériels d’urgence néonataux et devant ce manque criard de matériel, on a décidé de mobiliser nos efforts pour réunir les entreprises citoyennes de la capitale autour d’une course qu’on a appelé Course pour la vie pour récolter beaucoup d’argent pour offrir à la ville de Ouagadougou du matériel d’urgence néonatal », a dit M. Kasri qui a affirmé qu’ « aujourd’hui on est particulièrement ému de voir ce projet se concrétiser ».

Le directeur général de Nestlé a continué, disant que « cela nous redonne encore plus d’énergie et de motivation pour organiser la prochaine édition qui aura lieu début 2019 pour recueillir encore plus de dons pour acheter encore plus de matériels pour les populations ».

Le maire de Ouagadougou, Armand Béouindé ( à gauche) et le DG de Nestlé, Bruno Karim El Kasri

Pour le maire de Ouagadougou Armand Béouindé, la « Course pour la vie » est un exemple d’activité qui contribue à la santé et au bien-être des populations de la ville. « Il faut reconnaître le mérite à la société citoyenne Nestlé qui a eu l’initiative de cet évènement Course pour la vie », a signifié M. Béouindé qui a reconnu qu’au moment où les responsables de Nestlé « venaient nous proposer le projet, on était un peu dubitatif ».

« Mais aujourd’hui, l’émotion est forte et grande de constater que l’effort que des entreprises d’une manière collective de la ville de Ouagadougou ont fourni, a porté des fruits », s’est réjoui en se disant convaincu que sa ville va « relever avec ce matériel le niveau technique de certaines maternités dont Yalgado et Pissy et c’est vraiment une satisfaction pour nous ».

En rappel, c’est le samedi 11 novembre 2017 que Nestlé Burkina en partenariat avec la mairie de Ouagadougou, la société burkinabè de pédiatrie (SOBUPED) et une cinquantaine d’entreprises citoyennes de Ouagadougou ont organisé la « Course pour la vie » (CPLV) dont l’objet était de récolter des fonds qui serviront à acheter des matériels d’urgences néonataux et des couveuses pour certains hôpitaux de la ville de Ouagadougou afin de contribuer à réduire la mortalité néonatale dans les services de maternité et de néonatologie.

L’évènement s’est déroulé sur le site du centre aéré de la BCEAO en face du centre commercial de Ouaga 2000 dans une ambiance conviviale entre personnels d’entreprises, les autorités communales, les professionnels de la santé et de la population de la ville de Ouagadougou.

L’évènement a vu l’organisation d’une tombola géante ou les lots à gagner étaient : deux billets d’avion Air France, deux billets d’avion Air Burkina, une moto de marque CFAO, des lots de ciments CIMBURKINA, des lots de fournitures scolaires DIACFA, des lots de produits Nestlé… Les heureux gagnants font partie du chaleureux public qui a contribué à cette noble cause en achetant un bracelet CPLV qui donnait droit à un ticket de tombola. Mais l’activité principale lors de cet évènement a été l’organisation d’une course relais de 10 X 1km entre les entreprises sponsors.

Par Bernard BOUGOUM

Laisser un commentaire