Accueil A la une Burkina: Roch Kaboré toujours « embastillé », selon son parti

Burkina: Roch Kaboré toujours « embastillé », selon son parti

Le Président du MPP, Alassane Bala Sakandé

« Le MPP n’a pas pu rencontrer le président Kaboré, le président du parti a essayé, certains autres militants l’ont également fait, mais sans succès », a déclaré, mardi 24 mai 2022, le leader de l’ancien parti au pouvoir, le Mouvement du Peuple pour le Progrès (MPP), Alassane Bala Sakandé, au cours d’une conférence de presse à Ouagadougou, dénonçant un « embastillement » de l’ex-président du Faso.

L’ex-parti au pouvoir, le Mouvement du Peuple pour le Progrès (MPP) déchu le 24 janvier dernier par un coup d’État militaire, a réitéré, mardi 24 mai 2022, au cours d’un point de presse, son exigence « de voir l’ancien président Roch Marc Christian Kaboré libéré sans délai et sans condition aucune ».

Le MPP a expliqué que l’ancien président est désormais un citoyen déchargé de la haute fonction à la tête de l’État « qui ne demande qu’à vivre librement et à pouvoir jouir de tous ses droits en tant que citoyen ».

Selon le président du parti, Alassane Bala Sakandé, ex-président de l’Assemblée nationale burkinabè, Roch Kaboré, transféré à son domicile sous la pression de la communauté internationale et des forces vives de la Nation,  « n’est ni libre de ses mouvements, ni libre de recevoir certaines personnes, ni libre de communiquer ».

« Toute chose qui relève d’un embastillement en bonne et due forme », a-t-il déclaré avec force.

Ainsi, le parti dit dénoncer « avec énergie » les mesures que continue de subir l’ancien président Kaboré depuis quatre mois jour pour jour.

M. Sakandé a aussi confié que toutes les fois que la CEDEAO est venue au Burkina Faso au sujet de la situation de Roch Kaboré, elle n’a jamais rencontré le MPP.

Dénonçant un « déni de justice » que subit Roch Kaboré, le MPP a martelé sa volonté de poursuivre ses actions jusqu’à la libération totale de l’ex-président du Faso, en faisant usage de tous les moyens légaux.

L’ancien parti au pouvoir s’est également prononcé sur d’autres sujets liés à la situation nationale, notamment la situation sécuritaire, affirmant sa solidarité aux Forces de défense et de sécurité ainsi que les Volontaires pour la Défense de la Patrie (VDP) qui défendent l’intégrité du territoire.

Par Siaka CISSE (Stagiaire)

Laisser un commentaire