Accueil Société Burkina: six mois de prison ferme requis contre l’ex-maire de Pouytenga

Burkina: six mois de prison ferme requis contre l’ex-maire de Pouytenga

L'ancien maire de Pouytenga Larba Prospère Yaméogo écope de six mois de prison fermes pour usurpation de fonction (Ph. AIB)

Le parquet a requis, le mardi 15 mars 2022, «six mois de prison fermes, une amende ferme de deux millions de francs CFA et six mois de prison assortis de sursis» contre l’ancien maire de la commune de Pouytenga, Larba Prosper Yaméogo, rapporte l’AIB. L’ex maire est accusé d’usurpation de fonction et avait été convoqué et gardé à vue, le 1er mars dernier, par le parquet du Tribunal de grande instance (TGI) de Koupéla, dans la région du Centre-Est.

Accusé d’usurpation de fonction, l’ex-maire de Pouytenga, Larba Prosper Yaméogo risque une peine de six mois de prison fermes, six mois de prison avec sursis et une amende ferme de deux millions de francs CFA, selon les réquisitions du parquet.

Alors que, les autorités du Mouvement Patriotique pour la Sauvegarde et la Restauration (MPSR) avaient pris la décision, le 1er février 2022, pour dissoudre les collectivités territoriales, l’ancien maire Larba Prosper Yaméogo, lui, se serait introduit dans son bureau déjà sous scellé pour signer un document, avance l’AIB.

Selon nos confrères, l’ex maire interrogé en pleine audience devant le Tribunal de Koupéla sur la question, dit pour se défendre, n’avoir pas pris connaissance du décret à temps.

A la suite de la réquisition du procureur, le verdict est attendu pour le 29 mars prochain.

Par Siaka CISSE (Stagiaire)

Laisser un commentaire