Accueil Politique Burkina: «Vaincre nos peurs, nos doutes, nos haines… pour vaincre le terrorisme»...

Burkina: «Vaincre nos peurs, nos doutes, nos haines… pour vaincre le terrorisme» (Yacouba Isaac Zida)

1276
1
Le Premier ministre de la transition au Burkina; Yacouba Isaac Zida (PH. topinfoplus.com)

L’ex-Premier ministre de la Transition, le général Yacouba Isaac Zida, en exil au Canada, se disant «plus outré et révolté» des attaques armées qui endeuillent de façon répétitive le Burkina Faso, propose, dans cette tribune, des solutions pour «vaincre le terrorisme» et autres attaques armées.

«Pour vaincre le terrorisme il nous faut d’abord et avant tout nous vaincre nous-mêmes, vaincre nos peurs, vaincre nos doutes, vaincre nos haines et nos orgueils, vaincre nos divisions, et par-dessus tout nous devons impérativement vaincre cette stupidité qui consiste à nous tromper toujours d’ennemis », selon l’ex-patron du Régiment de sécurité présidentielle (RSP), une unité d’élite militaire dissoute fin septembre 2015 qui dit avoir foi que «ce sont exactement toutes ces choses qui nous rendent si faibles, si vulnérables et si inefficaces face aux assauts des terroristes ».

L’ex-patron des renseignements burkinabè, recommande à ses compatriotes de se poser les questions suivantes : « Qui est notre ennemi? Quelles sont ses intentions à court, moyen, et long termes? Quels sont ses forces, faiblesses, et soutiens? Quels sont ses modes opératoires? »

« Si nous répondons juste et sans complaisance à ces questions par un service de renseignement efficace, si nous équipons nos troupes avec des moyens adaptés et suffisants et qu’enfin nous plaçons ces dernières sous une chaîne de commandement plus efficient, le terrorisme relèvera bientôt de l’histoire ancienne dans notre pays », a dit, convaincu, le général Zida.

Au lieu de cela, pense Isaac Zida, « les gouvernants nous distillent un discours creux, complètement inutile, irresponsable et qui ne fait que nous prouver leur incompétence totale à protéger les Burkinabè ». « Devons-nous vraiment tous mourir? Non, nous préférons que ce soit les terroristes qui meurent tous et que les Burkinabè vivent tranquillement chez eux », avance-t-il, déclarant qu’« aucun Burkinabè ne mérite de mourir pour que ce pouvoir corrompu continue d’exercer sa gouvernance médiocre».

Le Burkina Faso «a droit et mérite mieux que ça», termine l’ex-chef de l’Exécutif qui bénit le pays des «Hommes intègres».

Par Bernard BOUGOUM

1 Commentaire

Laisser un commentaire