Accueil Société Burkina/Campagne Fasotoilette: Des conseillers de la Gnagna à l’école de l’assainissement

Burkina/Campagne Fasotoilette: Des conseillers de la Gnagna à l’école de l’assainissement

Atelier sur l'assainissement à Bogandé

L’Organisation non-gouvernementale IRC Burkina, dans le cadre de sa campagne Fasotoilette, a initié jeudi 13 avril 2017 un atelier sur l’hygiène et l’assainissement, dans la province de la Gnagna  à l’Est du Burkina, au profit des conseillers de la localité.

Cet atelier vise à « amener les communes à se servir des dispositions que confèrent les lois et les textes réglementaires ainsi que les politiques et stratégies en vigueur pour agir efficacement en faveur de la promotion de l’hygiène et de l’assainissement », selon le responsable des opérations de l’IRC Burkina, Firmin Hilaire Dongobada.

« Nous  comptons sur la bonne volonté des gens,  mais nous pensons que cela doit être une question d’obligation », a indiqué M. Dongobada qui soutient que « quand on parcourt les textes du Code de l’environnement, il y a des interdictions. Quelqu’un ne peut pas se lever et aller faire ses besoins dans la nature, il se met en danger et met  en danger d’autres personnes ».

Le responsable des opérations de l’IRC Burkina, Firmin Hilaire Dongobada

Il regrette du fait qu’il y a des mécanismes qui sont prévus par les textes pour pouvoir réguler les questions d’hygiène, mais « il se trouve que  ceux-ci ne sont pas appliqués », notant que leur application « allait contraindre les gens à se doter d’ouvrages d’assainissement », notamment des toilettes.

« Cet atelier va déboucher sur un plan d’actions que chaque commune peut mettre en œuvre », a-t-il précisé.

Selon le responsable des opérations de IRC Burkina, Firmin Hilaire Dongobada, « cette initiative est une occasion  de montrer que les sept communes qui constituent la province de la Gnagna sont exemplaires, des communes qui prennent des initiatives exemplaires ».

La campagne « Fasotoilettes », entrant dans le cadre de l’assainissement a été lancée le 23 janvier 2017 à Ouagadougou en vue de construire un « cadre de vie saine ». Cette campagne vise la construction de 100 000 latrines d’ici à fin 2017.

Daouda ZONGO

Laisser un commentaire