Accueil Dernière Actu Situation sécuritaire au Burkina Faso : Voici ce qui a été fait

Situation sécuritaire au Burkina Faso : Voici ce qui a été fait

photo d'illustration

Le Premier ministre Paul Kaba Thiéba a fait étalage  devant les députés des différentes actions entreprises par son gouvernement pour contre le terrorisme : des opérations de sécurisation et une ratification de convention pour faciliter la coopération transfrontalière toujours dans le sens de cette lutte.

« Dans le cadre du renforcement de la lutte contre le terrorisme, le Gouvernement a mené les actions suivantes : – l’organisation de grandes opérations de sécurisation des régions du sahel, du Centre-Est, du Centre, des Hauts Bassins, des cascades, du Sud-ouest et du plateau central ;  – l’organisation d’Opérations conjointes avec les Forces de Défense et de Sécurité du Togo dans le Centre Est ; – le déploiement des Forces de Défense et de Sécurité dans certaines zones frontalières, notamment le Nord et le Sahel », c’est, entre autres, les actions sur le terrain que le gouvernement de Paul Kaba Thiéba a initié pour faire face au terrorisme.

En plus de cela,  et pour contrer le grand banditisme et le terrorisme, le gouvernement actuel du Burkina Faso a estimé que « la coopération transfrontalière devient une nécessité ». Dans ce sens, il a ratifié la « Convention de Niamey » sur la coopération transfrontalière et procédé à la signature d’un Accord-cadre entre le Burkina Faso et la République du Mali. Aussi, un financement de 20 milliards de FCFA a été obtenu pour la mise en œuvre du programme d’appui à la gestion intégrée des espaces frontaliers (ProGEF) pour une durée de 4 ans. Il est également à comptabiliser les patrouilles et opérations de ratissage de grande envergure dans les zones criminogènes des 13 Régions du pays.

Mariam KANDO

Laisser un commentaire