Accueil A la une Campagne présidentielle: le MPP « profondément revisite » son programme

Campagne présidentielle: le MPP « profondément revisite » son programme

418
0

Depuis ce 31 octobre 2020, à 00H00, s’est ouverte la campagne pour les élections présidentielle et législatives prévues le 22 novembre prochain. Le parti au pouvoir a débuté ce jour à 8H, au siège national du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), un déjeuner de presse en vue du lancement de sa campagne dont le programme a été « profondément revisité » à la suite du décès il y a quatre jours du père de son candidat, Roch Marc Christian Kaboré.

Dès l’entame de ses propos, Simon Compaoré, président du MPP, directeur national de campagne de Roch Kaboré, président du Faso, a demandé à l’assistance d’observer une minute de silence pour une pensée pieuse à l’endroit des victimes de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 et du putsch manqué du 16 septembre 2015. Le président du MPP a affirmé en ce jour de souvenir et de commémoration que leurs « sacrifices a rétabli dès 2015 les bases d’un système démocratique saint et ouvert dans notre pays ».

Compte tenu des circonstances inattendues dont le décès de Charles Bila Kaboré, géniteur de Roch Marc Christian Kaboré, le candidat du MPP lancera sa campagne officielle le 5 novembre à Bobo-Dioulasso au stade du général Aboubacar Sangoulé Lamizana à 15 heures.

Cette conférence visait aussi à présenter aux journalistes le nouveau projet de société du candidat Roch Kaboré, un document de 66 pages intitulé « réformer l’Etat pour une administration publique pour garantir la sécurité, la stabilité, et renforcer la résilience économique au Burkina Faso ».

Ce référentiel est subdivisé en 10 chapitres qui constituent les différents chantiers du prochain quinquennat du candidat Roch Marc Christian Kaboré.

Le premier chantier est axé sur la sécurité et la stabilité du Burkina Faso. Le deuxième chantier est relatif au renforcement de la démocratie, la réconciliation nationale, la paix et la cohésion sociale. Le troisième chantier a trait à la décentralisation et à une ouverture plus large aux régions. Le quatrième chantier consiste à la refondation, la modernisation et la professionnalisation de l’Administration publique.

Le cinquième engagement vise la consolidation du bien être social du peuple burkinabè. Le sixième engagement est consacré à l’économie du savoir et à l’école de demain. Au niveau du septième chantier, le candidat Kaboré compte relever le pari de l’emploi des jeunes et des femmes. Pour le huitième chantier, il s’agira de l’amélioration des rendements du secteur privé et de relever le niveau de compétitivité de l’économie. Le neuvième chantier lui est relatif au développement durable. Le dixième chantier lui se consacrera aux défis sectoriels.

Plus d’informations à venir….

Laisser un commentaire