Accueil Sport CAN Cameroun 2019: Issa Hayatou regrette la sortie médiatique de Ahmad Ahmad

CAN Cameroun 2019: Issa Hayatou regrette la sortie médiatique de Ahmad Ahmad

1214
0
Issa Hayatou Ph. camfoot.com

L’ex-président de la Confédération africaine de Football (CAF) Issa Hayatou a regretté mardi 8 août, la sortie médiatique de son successeur, le Malgache Ahmad Ahmad. Le samedi 5 août 2017, alors qu’il était en visite à Ouagadougou, le nouveau patron de la CAF s’était montré inquiet de l’avancement des travaux des infrastructures devant abriter la CAN 2019 au Cameroun. 

Tout comme la Fédération camerounaise de football (FECAFOOT), Issa Hayatou, a dénoncé une campagne «d’intoxication» de la CAF qui viserait à retirer l’Organisation de la 32è édition de la CAN, au Cameroun.

Selon l’ex-homme fort de la CAF qui a signifié sa «surprise» vis-à-vis du discours que Ahmad Ahmad a tenu à Ouagadougou, les propos du premier responsable de l’instance africaine de football ne sont que de « la pure intoxication » qui vise le retrait de l’organisation de la plus grande compétition de foot en Afrique, prévue en 2019, au Cameroun.

Il a demandé aux Camerounais de rester sereins car «personne ne peut dire que le Cameroun n’a rien» en termes d’infrastructures sportives, ajoutant qu’«on ne peut pas juger de l’Organisation (de la CAN), de l’insuffisance de sa préparation à tous les niveaux, deux ans avant la compétition» elle-même.

Il a trouvé « curieux » qu’après avoir tenu des propos sans équivoque à Ouagadougou, Ahmad Ahmad ait annoncé l’arrivée fin août d’un groupe d’experts pour faire l’état des lieux des infrastructures devant abriter la CAN 2019, qui est désormais passée de 16 à 24 équipes.

Quant à la polémique sur le retrait de la CAN des cadets 2017 au pays de Ahmad Ahmad, la CAF l’avait fait parce que le Madagascar «n’avait rien fait» à seulement cinq mois de la période de la compétition. Toujours sur le même sujet, Issa Hayatou a affirmé que les experts qui seront envoyés par la CAF «ne pourront rien dire d’autre que la vérité, si les structures sont en place».

La Fédération camerounaise de football (FECAFOOT) avait dénoncé le lundi 07 août, des manœuvres de la CAF, visant à retirer du Cameroun, l’organisation de la CAN 2019 à la suite de la conférence de presse de son président Ahmad Ahmad, à Ouagadougou, où il y était en visite officielle.

La FECAFOOT à travers son président Tombi A Roko, avait notamment dénoncé, dans un communiqué, «une campagne d’intoxication et de désinformation, engagée deux ans avant une compétition pour dire que le Cameroun ne sera pas prêt en dépit des efforts déployés sur le terrain et des assurances du gouvernement camerounais», jugeant les propos de Ahmad Ahmad non «conformes à la réalité».

Tombi A Roko s’est «vivement préoccupé par le fait que ces propos soient tenus avant même l’avenue de la première mission d’inspection de la CAF» à Yaoundé.

Par Mathias BAZIE

Laisser un commentaire