Accueil Brèves CAN Gabon 2017 : Les Etalons pensent déjà à la demi-finale

CAN Gabon 2017 : Les Etalons pensent déjà à la demi-finale

971
0
Les Etalons ont donné du plaisir aux Burkinabè

Objectifs revus à la hausse pour les Etalons. Fort de leur première place en matches de poule, les poulains de Paulo Duarte se disent confiants et veulent repartir au travail pour la suite de la CAN.

 En troisième de match de poule, les Etalons face à la Guinée Bissau se devaient d’arracher la victoire pour se mettre l’abri. Ce fut fait et avec la manière. La victoire de 2 buts à 0 les place premiers de leur groupe avec 4 points + 2 devant le Cameroun qui a  aussi 4 points mais +1. Le premier objectif, avait fait savoir le sélectionneur national, était la qualification, et c’est une mission accomplie avec la manière. Il faut dire que les joueurs ont montré un bon esprit avec le match.

L’on les sentait confiants et sur le terrain, ils ont montré qu’ils avaient envie d’aller loin dans cette compétition. Du reste, sans craindre d’équipe comme l’a fait savoir Bertrand Traoré, il fallait tout de même sortir en tête de poule pour éviter le Sénégal en ¼ de finale qui semble être l’ennemi à redouter au regard de sn parcours jusque-là. En ¼ de finale, les Etalons rencontreront l’Algérie qui ne semble pas être un foudre de guerre. C’est dire donc les ambitions sont revues à la hausse du côté des Etalons. En attendant, il a fallu huit (8) matches en phase finale de CAN pour que les Etalons arrachent une victoire.

Certainement une belle chevauchée en perspective. C’en est déjà une, puisque les Burkina étaient descendus de leur petit nuage après la CAN où ils surfaient comme vice-champion d’Afrique. La CAN qui a suivi en effet, ils sont sortir dès les matches de poule.

Mariam KANDO, envoyée spéciale à Franceville

ENCADRE

Propos d’après match

Préjuce Nakoulma

« Je pense qu’il y a la confiance et nous sommes devenus plus matures qu’avant »

« Nous voulions nous qualifier, Dieu merci ça s’est réalisé. Nous sommes tous fiers, mais il nous reste encore beaucoup de travail et j’espère que le groupe sera à la hauteur pour ça. J’ai été désigné homme du match, mais nous ne sommes pas là pour les trophées individuels. Nous sommes là collectifs, pour jouer la finale. C’est toute l’équipe qui travaille que ce soit moi l’homme du match ou quelqu’un d’autre. Je pense qu’il y a la confiance et nous sommes devenus plus matures qu’avant. En plus, nous avons de grands joueurs et cela nous aide beaucoup ».

Steve Farid Yago

« 2015 est effacé et nous allons de l’avant»

 

« Maintenant nous allons prendre les matches comme ils arrivent. Vous avez que ce sont des matches à double tranchant, donc nous allons rester concentrés pour avoir un beau match par rapport à l’adversaire. Nous allons garder le même état d’esprit parce que c’est super ce que nous avons fait, même si nous pouvions faire le break plus facilement parce que nous avons eu beaucoup d’occasions de but. Mais c’est bon de marquer des buts et de ne pas en prendre. Nous sommes entrés très vite dans le match parce qu’il ne fallait pas les laisser gagner en confiance. Nous savons qu’ils ont un grand pouvoir offensif, donc nous développé notre jeu qui était d’avoir la balle. 2015 est effacé et nous allons de l’avant. »

Aristide Bancé

« Nous allons tout faire pour aller en demi-finale »

« Ce soir il fallait gagner pour être sûr de passer. Nous avons fait un bon et gagné 2 buts à 0, je pense que c’est bon pour la confiance. Nous dédions cette victoire au public burkinabè, parce que nous savons que depuis le pays tout le monde attendait ce match. Que les Burkinabè soient rassurés, nous allons continuer à nous battre pour eux. Nous allons nous reposer et préparer le prochain, l’emporter pour passer en demi-finale. Nous sommes prêts à affronter n’importe quelle équipe que ce soit Zimbabwe, l’Algérie ou la Tunisie ! Je pense que c’est jouer et nous allons tout faire pour aller en demi-finale. Nous finissons premiers de notre groupe et je pense que c’est un signal fort. C’est un peu comme en 2013, nous allons gagner le prochain match ».

Alain Sibiri Traoré

« La suite, c’est déjà se reposer, savourer cette victoire et préparer les ¼ de finale avec beaucoup de sérieux »

« Nous avons été récompensé très tôt dans le match et cela a mis un doute dans leur tête. En deuxième mi-temps, Nous avons enfoncé le clou. Donc nous sommes très satisfaits du match. Malgré la fatigue, nous avons réussi à sortir un grand match. La suite, c’est déjà se reposer, savourer cette victoire et préparer les ¼ de finale avec beaucoup de sérieux ».

Bertrand Isidore Traoré

« Notre adversaire, c’est nous-mêmes »

« J’ai attendu cela longtemps. Je suis à ma troisième CAN et je marque mon premier but, ça fait plaisir. Ce soir nous avons tout donné. Nous avons été solidaires et nous en sommes contents. Pour la suite, nous ne devons penser qu’à nous-mêmes et non aux adversaires. Si nous jouons notre football,  où chacun se bat pour son partenaire, nous n’aurons peur d’aucune équipe dans cette compétition. Nous devons juste jouer notre football, rester solidaires et nous ferons une très belle compétition. Nous n’avons pas de préférence, notre adversaire, c’est nous-mêmes, voilà pourquoi nous allons travailler, rester concentrés et nous ferons de belles choses. Cette victoire est collective et je suis heureux pour toute l’équipe. Le plus dur c’était passer le premier tour, nous l’avons fait, mais il faut rester concentrés. Nous n’avons eu cette qualification qu’au dernier match et cela tout dire. Nous devons repartir au travail et améliorer ce qui ne l’est pas encore. Il y a toujours des choses à améliorer, mais nous sommes solidaires et c’est ce qui va nous amener loin dans cette compétition ».

(Propos recueillis par Mariam KANDO à Franceville)

Laisser un commentaire