Accueil Société Coopération : les 100 ans d’indépendance de la République tchèque commémorés au Burkina...

Coopération : les 100 ans d’indépendance de la République tchèque commémorés au Burkina Faso

606
0
Coupure du gateau d'anniversaire par le ministre burkinabè de la Sécurité et l'ambassadrice de la république tchèque

Le Consulat honoraire de la République tchèque au Burkina Faso a commémoré ce 7 novembre à Ouagadougou, le 100e anniversaire de l’indépendance du bloc formé par la Tchécoslovaquie, aujourd’hui scindé en République tchèque et Slovaquie. C’est devant un parterre d’invités constitués de membres du gouvernement burkinabè, de représentants diplomatiques et de nombreux invités que l’ambassadeur et le ministre de la Sécurité burkinabè ont procédé à la coupure du gâteau d’anniversaire.

L’ambassadeur de la République au Burkina Faso, résidant à Accra au Ghana a précisé que le 28 octobre 1928, alors que la deuxième guerre mondiale touchait à sa fin, une nouvelle démocratie est née. C’est donc la commémoration des 100 ans du bloc appelé Tchécoslovaquie, aujourd’hui divisé en deux pays, que sont la République tchèque et la Slovaquie. Et elle précise que c’est la première fois que cette commémoration a lieu à Ouagadougou. De son avis, cela témoigne de l’intensification des relations entre les deux pays.

L’ouverture du consulat honoraire en juin 2018 est la preuve de la qualité de cette relation. Aussi, la République tchèque s’engage à contribuer à la sécurité du Sahel. Elle s’engage également à soutenir le Burkina Faso dans ses efforts pour la stabilité et la sécurité de la population, a fait savoir l’ambassadrice.

Le Consul honoraire de la République tchèque à Ouagadougou, Romaric Sondo (milieu), en compagnie du ministre de la Sécurité  au cours de la cérémonie (photo Wakat Séra)

Il est ressorti que la coopération entre les deux démocraties s’étend aux domaines du développement et de la culture : « Nous avons soutenu la construction d’un centre communautaire à Ouagadougou qui contribuera à l’autonomisation des jeunes grâce à la sensibilisation culturelle et au renforcement de leurs capacités. Nous avons aussi soutenu un projet Espace partagé à Bobo-Dioulasso qui vise une planification humaine durable », a-t-elle confié.

Le consul honoraire de la République tchèque à Ouagadougou, Romaric Sondo, a précisé que c’est compte tenu du dynamisme de la relation entre les deux pays que « nous avons décidé de célébrer ce centenaire au Burkina Faso ».

Revenant sur la qualité de la relation entre les deux nations, M. Sondo a fait savoir qu’elle est au beau fixe, en témoignent les visites des autorités burkinabè en République tchèque et de celles tchèque à Ouagadougou.

Il a ajouté que la République tchèque soutient le G 5 Sahel et comme le Burkina Faso en fait partie, il bénéficiera de ce soutien. En plus dans le cadre de la coopération bilatérale, « notre pays pourra bénéficier de soutien ».

Par Boureima DEMBELE

Laisser un commentaire