Accueil A la une Coronavirus: 36 marchés et yaars de Ouagadougou seront fermés à partir de...

Coronavirus: 36 marchés et yaars de Ouagadougou seront fermés à partir de demain

1604
1
Rood-Woko, le marché central de Ouagadougou

Dans le cadre de la lutte contre le Coronavirus, une infection qui a déjà touché 114 personnes et fait quatre décès, depuis qu’elle a été déclarée le 9 mars au Burkina, 36 marchés et yaars seront fermés à compter du jeudi 26 mars 2020, dans la capitale et ses environnants, selon les autorités politiques et communales qui disent avoir eu l’adhésion des responsables des commerçants.

Sur les 85 marchés et Yaar que comptent Ouagadougou et ses démembrement, 36 considérés comme faisant l’attraction de plusieurs milliers de personnes par jour, seront fermés pour environ un mois, en vue de rompre la chaîne de contamination du Covid-19, qui serait, à l’heure actuelle au Burkina, essentiellement communautaire.

Il s’agit des marchés et yaars suivants: Rood-Wooko (marché central), le marché du 10, Sankar Yaar, Baskuy Yaar, Zabr-Daaga, Yaar de Cité An II, marché de Dassasgho, Naabi Yaar, Toécin Yaar, Pissy Daaga, Pag La Yiri Daaga, Naaba Yaar, Gounghin Yaar, Marché du 15, Marché de Song-Naaba, Oscar Yaar, Nangrin Yaar, Béndogo Yaar, Silmi Yiri Yaar, Toles Yaar, Katr-Yaar, Karpala Yaar, Théâtre populaire, marché de Zone 1, Quatorze Yaar et tous les marchés itinérants.

La liste provisoire de ces 36 marchés et yaars a été arrêtée le mardi 24 mars 2020 à l’issue d’une rencontre tenue à la mairie centrale ayant regroupé les responsables du secteur informel notamment, les autorités municipales et régionales pour précisément une durée de 25 jours.

Par Bernard BOUGOUM

1 Commentaire

  1. Bonjour je propose de revoir la mesure concernant la fermeture des marchés .ils est mieux de fermer les boutiques à produit non alimentaire et laisser celle alimentaire comme le commerce des femmes qui vendent les condiments avec les mesures sanitaires strictement.De plus, encourager les commerce des condiment dans les cartiers.

Laisser un commentaire