Accueil Communiqué de presse Covid-19 au Burkina: l’ambassadeur de France préoccupé par la situation

Covid-19 au Burkina: l’ambassadeur de France préoccupé par la situation

820
0

Ceci est un message de l’ambassadeur de France, Luc Hallade aux Français résidant ou de passage au Burkina Faso, à son retour à son poste, après deux mois (21 mars au 22 mai 2020) d’absence pour raisons de santé.

« Chers compatriotes,

J’ai été absent pour raisons de santé deux longs mois, du 21 mars au 22 mai. J’ai suivi à distance la situation au Burkina Faso, tant celle de la communauté française, que je retrouve avec grand plaisir, que celle du peuple burkinabè, dont la chaleureuse hospitalité m’a manqué.

Mon intérim a été effectué avec efficacité par Dominique Delpuech, 1er conseiller à l’ambassade, puis par Gerrit Van Rossum, un collègue envoyé en renfort du 8 avril au 22 mai.

Beaucoup d’entre vous ont subi les conséquences de cette crise du coronavirus, dont les effets continuent à se faire sentir et dont nous ne sommes pas encore sortis, ni en France, ni au Burkina Faso, ni ailleurs dans le monde.

Ce virus n’a pas provoqué seulement une crise sanitaire. Il a aussi entraîné une crise économique et sociale, voire des bouleversements géo-politiques dont nous commençons seulement à mesurer l’ampleur.

Je resterai, dans les jours, semaines et mois à venir, à votre écoute et à celle de vos représentants consulaires pour gérer et affronter ensemble ces conséquences, au mieux de nos intérêts et de ceux de la France.

Je sais que des décisions importantes devront être prises, à plus ou moins brève échéance, dont notamment celle concernant la réouverture ou non des établissements scolaires français.

Soyez certains que ces décisions seront prises en concertation avec tous les acteurs concernés et dans l’intérêt bien compris de tous, ou en tout cas du plus grand nombre.

Je vous et nous souhaite le meilleur, individuellement et collectivement, avec toujours à l’esprit le nécessaire esprit de solidarité qui doit nous animer.

A très bientôt pour vous rencontrer, en respectant bien sûr les mesures-barrière ! »

Luc HALLADE

Laisser un commentaire