Accueil A la une Covid-19 : constat du dispositif de filtre à l‘aéroport international de Ouagadougou

Covid-19 : constat du dispositif de filtre à l‘aéroport international de Ouagadougou

492
0
Un voyageur s'appliquant le gel hydroalcoolique à son arrivée

Faire le circuit d’un voyageur, de l’arrivée à l’aéroport international de Ouagadougou jusqu’à l’embarquement, sans prendre l’avion ! C’est ce qu’une trentaine de journalistes a effectué ce 4 août 2020 à l’effet de constater de visu le dispositif anti- Covid-19 renforcé depuis la réouverture des frontières le 1er août dernier.

Selon le directeur de l’Offre de soins au ministère de la Santé , Dr Salif Sankara, intérimaire du secrétaire général, il s’agit, à travers la visite guidée de l’aéroport international de Ouagadougou, « de donner l’information que le Burkina Faso a mis en place un dispositif permettant d’accueillir les visiteurs qui entrent sur notre territoire ». Il ajoute que « ce dispositif est suffisamment cohérent et bien organisé et nous aimerions que les gens sont informés pour ne pas être frustrés ».

Le directeur de l’Offre de soins au ministère de la Santé Dr Salif Sankara, intérimaire du secrétaire général échangeant avec la presse

Le contenu des mesures prises à l’aéroport l’ont été, selon les informations reçues au cours de la visite, suite à une concertation au niveau de l’UEMOA pour arrêter les procédures d’entrée et de sortie des territoires. En fonction de cela, le Burkina Faso a élaboré un protocole d’accès au pays qui dit qu’à l’entrée le voyageur doit présenter un test de Covid-19 fait à la PCR dans un laboratoire agrée.

Le Dr Salif Sankara explique que « ceux qui ne disposent pas du test à l’arrivée, sont soumis au test de diagnostic rapide, dont le résultat est disponible en 45 mn maximum. Si le résultat est négatif, il est permis au voyageur de rentrer en attendant les résultats du deuxième test. Mais si le premier test est positif, la personne est conduite dans un lieu réservé pour accueillir ce genre de cas. Elle est gardée 48h en attendant le résultat du test PCR. Si ce résultat est positif, le concerné est pris en compte dans le processus de prise en charge ».

Des voyageurs à leur arrivée

Il a aussi signalé que le dispositif est permanent, à l’aéroport 24h/24 et mobilise 25 personnes, mais ce nombre peut être réajusté en fonction de l’affluence.

A en croire le représentant du secrétaire général du ministère de la Santé, « la prise en charge des cas confirmés est gratuite conformément à la déclaration des autorités burkinabè. Mais le test coûte 90 000 F CFA pour ceux qui entrent sans ça sur le territoire. Les compagnies aériennes sont chargées d’informer leurs passagers au départ ».

Au décompte, il est ressorti qu’« environ 100 passagers sont arrivés sans test depuis la réouverture des frontières aériennes. Tous les tests de diagnostic rapides ont été négatifs, mais on n’a pas encore les résultats des PCR », a confié M. Sankara.

Par Boureima DEMBELE

Laisser un commentaire