Accueil A la une Décès Gon Coulibaly: les hommages de Roch Kaboré, Zéphirin Diabré et Isaac...

Décès Gon Coulibaly: les hommages de Roch Kaboré, Zéphirin Diabré et Isaac Zida

1307
0
L'une des dernières images de Gon Coulibaly

Dans les paragraphes qui suivent, nous vous faisons part des hommages du président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, du leader de l’opposition burkinabè, Zéphirin Diabré et de l’ex-chef du gouvernement, Yacouba Isaac Zida au Premier ministre ivoirien, Amadou Gon Coulibaly, décédé le mercredi 8 juillet 2020, des suites d’un malaise.

« C’est avec tristesse que j’ai appris cet après-midi, le décès du Premier ministre de la République de Côte d’Ivoire, Amadou Gon Coulibaly », lit-on dans le message du président Kaboré qui présente « toutes (ses) sincères condoléances et celles de la Nation burkinabè à (son) frère et ami, le président Alassane Ouattara, à la famille éplorée du défunt, à sa famille politique et au peuple ivoirien ».
                              
Zéphirin Diabré, chef de file de l’opposition dit lui, avoir appris avec « une profonde tristesse, le décès de Son Excellence Amadou Gon Coulibaly, Premier ministre de Côte d’Ivoire ».

« A la famille de l’illustre disparu, au peuple frère de Côte d’Ivoire et au Président Alassane Ouattara, je présente mes sincères condoléances », dit M. Diabré, pour qui, « Gon Coulibaly fut un frère  libéral connu pour être  un grand bâtisseur, un démocrate et un homme de dialogue ».

Le leader de l’opposition burkinabè dit avoir entretenu avec le défunt « des relations personnelles empreintes de considération et d’affection mutuelles qui ont raffermi le profond respect qu'(il) lui portait ». « Que la terre libre de Côte d’Ivoire qu’il a tant aimée et servie lui soit légère! », a conclu Zéphirin Diabré.

Pour le Premier ministre de la Transition du Burkina, Yacouba Isaac Zida, Amadou Gon Coulibaly, son « cher frère et cher aîné a été un homme bon et paisible. Le destin a décidé que tu t’en aille au moment où la nation comptait le plus sur tes services et de très grands espoirs reposaient encore sur toi ».

« Vas en paix car ton modèle tout comme ton œuvre se poursuivront pour bâtir la Côte d’Ivoire. Tes héritiers ne trahiront pas ta vision d’une nation unie, forte et prospère », foi du général Zida, ex-patron des renseignements burkinabè.

Il a, pour finir dans son écrit, souhaité ses « sincères condoléances » à tous les proches de Gon Coulibaly, à sa famille politique ainsi qu’à toute la nation ivoirienne.

Par Bernard BOUGOUM

Laisser un commentaire