Accueil Dernière Actu Discours sur la situation de la Nation : des avis de Burkinabè sur...

Discours sur la situation de la Nation : des avis de Burkinabè sur la prestation du Premier ministre

Photo d'illustration

Le discours sur la situation de la Nation du Premier ministre est différemment apprécié par les Burkinabè. Pour l’essentiel, ils souhaitent que tous les projets cités soient concrétisés. 

Hervé KI, juriste consultant, élève conseiller à l’ENAM

« Ils ont lancé le PNDES depuis longtemps mais jusqu’à présent nous ne voyons pas les prémices »

« Je trouve que l’initiative est louable. C’est quand même une avancée pour notre démocratie. Ce que j’ai retenu  est la mise en œuvre du PNDES et la création d’une caisse de dépôt et de consignation. C’est une belle initiative pour permettre le financement de nos projets. Pour une fois je l’ai trouvé convaincant. Mais je pense que le plus important est la mise en œuvre de ce qu’il a annoncé. Ils ont lancé le PNDES depuis longtemps mais jusqu’à présent nous ne voyons pas les prémices ».

Damou Dieudonné Dembélé, instituteur à Ouagadougou

« Nul n’est au-dessus de la loi »

« Il a parlé de la justice, disant que nul n’est au-dessus de la loi faisant allusion à la question des koglweogo. Concernant le PNDES, je crois que tous les Burkinabè devraient soutenir le gouvernement dans ce sens. Parce que seul, le gouvernement ne peut pas ».

Issa KOUDOUGOU, étudiant en géographie

«  Appliquez ce qui a été dit »

« Il faut dire que c’est un exercice intéressant à écouter, puisqu’il s’agit du développement du pays. Dans ces conditions nous avons essayé d’apprécier ce qu’il a dit. Le discours a abordé beaucoup de points. Je prends le point particulier de l’enseignement surtout technique et professionnel. Aujourd’hui on a beaucoup de diplômés qui n’ont rien à faire à cause de l’orientation de l’éducation vers l’enseignement général. Cette question est appréciable, surtout sur son volet autofinancement. Dire que le Burkina va participer à hauteur de 64% au financement est bien. Mais je pense qu’il faut prioriser les secteurs de l’agriculture et de l’élevage. Oui, je l’ai trouvé convaincant parce qu’on ne peut pas venir devant l’Assemblée nationale sans se préparer au mieux. Nous demandons seulement à ce qu’on applique ce qui a été dit ».

Ouédraogo Karim, étudiant en SEG

« Moi j’ai particulièrement aimé l’intervention du président de l’Assemblée nationale »

« Moi j’ai particulièrement aimé l’intervention du président de l’Assemblée nationale. C’est concernant l’amélioration des conditions de vie des étudiants. Il a  dit qu’il faut allier la pratique et la théorie afin d’éviter le chômage des jeunes. Il a aussi fait cas de l’octroi de bourses pour motiver les élèves à choisir les filières professionnelles ».

Propos recueillis par Mariam KANDO

Laisser un commentaire