Accueil A la une Elections 2020 au Burkina : le Premier ministre invite la classe politique à...

Elections 2020 au Burkina : le Premier ministre invite la classe politique à se souvenir des martyrs

425
0
@Primature

Le Premier ministre burkinabè Christophe Joseph Marie Dabiré, a invité, ce vendredi 30 octobre 2020, la classe politique qui s’apprête à battre campagne pour les élections législatives et présidentielle du 22 novembre 2020, « à se souvenir du bel exemple des martyrs » tombés lors de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 et du putsch manqué de septembre 2015 « pour que triomphe la démocratie à l’issue d’un scrutin libre, transparent et apaisé ».

Après avoir rendu hommage aux martyrs tombés lors de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 et du putsch manqué de septembre 2015, le chef du gouvernement burkinabè Christophe Dabiré a lancé un appel à toute la classe politique, à la veille de l’ouverture de la campagne électorale.

Son souhait est de voir cette classe politique burkinabè « se souvenir du bel exemple des martyrs », afin qu’à l’issue des élections qu’il veut être « libres, transparentes et apaisées », triomphe la démocratie.

« C’est avec beaucoup d’émotion que nous nous retrouvons à ces lieux chargés d’histoire et symbole de la lutte héroïque de notre peuple pour plus de liberté, de justice, de démocratie et de progrès. Dans cette marche héroïque, certains de nos compatriotes sont tombés et d’autres ont été blessés avec des séquelles qu’ils garderont toute leur vie durant », a déclaré M. Dabiré, qui a, au nom du président du Faso, salué la mémoire des disparus et souhaité meilleure santé aux blessés.

« A nous qui sommes encore sur le front de la lutte, ce lieu doit nous rappeler que nous avons encore des combats et des victoires à remporter », a dit le Premier ministre soutenant que chacun « doit travailler à l’édification d’un Etat de droit, démocratique, objectif final du combat mené par nos frères et sœurs tombés en octobre 2014 et en septembre 2015 ».

Par Daouda ZONGO

Laisser un commentaire