Accueil A la une Enregistrements sonores de Béouindé: l’affaire confiée au TGI de Diébougou

Enregistrements sonores de Béouindé: l’affaire confiée au TGI de Diébougou

691
0

Le Tribunal de Grande Instance (TGI) de Ouagadougou a été dessaisi de l’affaire des enregistrements sonores impliquant le maire central de Ouagadougou, Roland Armand Pierre Béouindé et un juge soupçonné de corruption. Selon les informations de l’AIB, c’est désormais le TGI de Diébougou (Sud-ouest) qui aura la charge de faire la lumière sur le dossier de l’achat des 77 véhicules au profit de la mairie de Ouagadougou.

La Chambre criminelle de la Cour de Cassation a décidé ainsi en vue d’assurer « l’impartialité » du procès dans lequel sont impliqués des juges des Cours de justice de la capitale burkinabè.

L’audio en question faisait ressortir une tentative d’escroquerie du maire Beouindé qui devait verser la somme de « 70 millions F CFA » à des justiciers pour l’aider à gérer l’affaire de l’acquisition des 77 engins.

Le 18 juin dernier, lors d’une conférence de presse animée par le procureur Harouna Yoda, les juges ont signifié que l’enquête n’a pas permis de retenir des charges contre le substitut général Dieudonné Bonkoungou, le Doyen des juges d’instruction Emile Zerbo, le juge d’instruction Daouda Koanda et Moussa Sané dont les noms sont cités dans les enregistrements audio.

Le juge Narcisse Sawadogo et Alassane Bagagnan, cités dans ledit audio « ont reconnu les faits et le contenu des enregistrements audio effectués par le maire», avait dit M. Yoda qui a précisé qu’ils sont poursuivis pour « escroquerie et diffamation suivant la procédure de flagrant délit ».

Selon le procureur Yoda, «en raison de sa qualité de magistrat» Narcisse Sawadogo «bénéficie d’un privilège de juridiction conformément à l’article 523-1 et 3 du code de procédure pénal», raison pour laquelle lui procureur a formulé une requête à la Chambre criminelle de la Cour de Cassation à l’effet de désigner la juridiction de jugement.

Par Bernard BOUGOUM

Laisser un commentaire