Accueil Monde Esclavage et traite: un crime contre l’humanité depuis maintenant 20 ans

Esclavage et traite: un crime contre l’humanité depuis maintenant 20 ans

Le 10 mai de chaque année la France commémore l’abolition de l’esclavage. Cette date est depuis 20 ans reconnue comme la journée nationale des mémoires de la traite, de l’esclavage et de leurs abolitions. La commémoration a été instaurée par le président Jacques Chirac, qui répondait aux dispositions de l’article 4 de la loi Taubira pour la reconnaissance de l’esclavage comme crime contre l’humanité.

Le 10 mai est choisi comme la date commémorative de la reconnaissance de l’esclavage et de la traite comme crime contre l’humanité. Le monde entier a observé hier lundi 10 mai 2021,  le vingtième anniversaire de la commémoration des victimes de l’esclavage et de la traite. C’est la loi Taubira, au  nom de Christiane Taubira, députée de l’Assemblée nationale française, qui a été à l’origine de la reconnaissance de l’esclavage et de la traite comme crime contre l’humanité.

Une loi française dite loi Taubira, du  nom de Christiane Taubira, députée de l’Assemblée nationale française, adoptée par le Parlement français le 10 mai 2001 et promulguée le 21 mai de la même année. Cette loi a été la première à reconnaître l’esclavage et la traite comme crime contre l’humanité. Sa promulgation bouleverse la politique mémorielle de la France et fait d’elle le premier pays à reconnaitre l’esclavage comme un crime contre l’humanité.  Les Nations unies reconnaissent elles aussi l’esclavage comme un crime contre l’humanité en 2001, suivies par le Parlement européen en juin 2020.

Outre la portée symbolique majeure de cette loi, le texte vise à renforcer l’enseignement de ce chapitre de l’histoire, alors largement absent du cursus scolaire, structurer la recherche universitaire sur cette question et établir une journée de commémoration annuelle.  C’est dans ce sens que le 10 mai a été retenu comme la journée de commémoration de cette page «triste et sombre» de l’histoire de l’humanité. Jusqu’à aujourd’hui la France demeure le seul pays à avoir déclaré la traite négrière et l’esclavage « crime contre l’humanité » et à avoir décrété des commémorations dédiées à cette période tragique de son histoire.

Laisser un commentaire