Accueil Société FESPACO: les festivaliers invités à «respecter scrupuleusement les consignes sécuritaires» (Police)

FESPACO: les festivaliers invités à «respecter scrupuleusement les consignes sécuritaires» (Police)

1250
0
Photo d'archives

Le président de la Commission sécurité pour le cinquantenaire du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO), le commissaire divisionnaire de police, Joseph Toni, a invité les milliers de festivaliers attendus à « respecter scrupuleusement les consignes sécuritaires », à travers une note dont Wakat Séra a obtenu Copie. Les responsables de la sécurité du FESPACO 2019 ont surtout invité les populations à éviter de porter des «armes à feu, des objets tranchants, contondants ou tous autres objets dangereux » pour un cinquantenaire de la biennale du cinéma panafricain, réussi.

La cérémonie d’ouverture du cinquantenaire du FESPACO, la plus grande célébration des œuvres cinématographiques africaines débute demain samedi dans la capitale burkinabè qui a été à trois reprises frappée par des assaillants qualifiés de terroristes par les autorités.

Depuis mi-janvier 2016, le Burkina est dans l’œil du cyclone des bandits armés qui ont endeuillé plusieurs personnes dont des agents de sécurité et des civils, notamment dans les parties Nord et Est du pays.

Face à cette situation, des milliers de personnes ont été mobilisées pour assurer la sécurité de la fête du cinéma panafricain de cette 26e édition qui va enregistrer la participation de plusieurs milliers de festivaliers dans la capitale burkinabè.

Ainsi, le président de la Commission sécurité a donné les instructions qui recommandent aux populations, précisément les festivaliers, d’« éviter toute tentative de se soustraire de quelque manière que ce soit au contrôle des forces sécurité, éviter de porter sur soi des armes à feu, des objets tranchants, contondants ou tous autres objets dangereux et éviter de forcer les barrières de police ».

Le commissaire Joseph Toni qui est par ailleurs le directeur régional de la police nationale du Centre (DRPN-C), demande le « respect scrupuleux des consignes de sécurité en vigueur sur et autour des différents sites abritant le Festival, de signaler discrètement tout fait ou individu suspect aux forces de défense et de sécurité présentes sur place ou via les numéros verts suivants que sont le 17, 16 le 1010 ou le 80 00 11 10 », rappelant que chaque festivalier doit « avoir sur soi un document d’identité ».

Par Bernard BOUGOUM

Laisser un commentaire