Accueil Communiqué de presse Fête du Trône: un moment de renouvellement de la communion entre les...

Fête du Trône: un moment de renouvellement de la communion entre les Marocains et la Monarchie Alaouite

268
0

Ceci est une allocution de l’Ambassadeur du Maroc au Burkina, Youssef Slaoui à l’occasion de la commémoration de la Fête du Trône du Royaume du Maroc. Selon M. Slaoui, cette fête est un moment de renouvellement de « la parfaite communion entre le peuple arocain et la Monarchie Alaouite ».

Prononcée par l’Ambassadeur Youssef SLAOUI

Ouagadougou, le 30 juillet 2020

(Lieu : Résidence du Royaume du Maroc)

18H00 – 19H30 

  • Excellence Monsieur le Président de l’Assemblée Nationale,
  • Excellences Messieurs les Ministres,
  • Excellences Madame et Messieurs les Ambassadeurs, Doyens des Groupes régionaux du Corps diplomatique,
  • Autorités et personnalités civiles, militaires et religieuses, en vous grades, rang et qualité respectifs,
  • Distingués invités.

C’est avec un réel plaisir que je vous souhaite la bienvenue à la résidence du Royaume du Maroc, pour partager ce moment symbolique marquant la commémoration par le peuple marocain de la fête du Trône. Je tiens à vous exprimer mes vifs remerciements pour votre présence qui témoigne de l’estime, l’amitié et l’intérêt tout particulier que vous portez à mon pays et à ses représentants.

La fête du Trône qui marque cette année le 21ème anniversaire de l’accession de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, au Trône de ses glorieux ancêtres, se déroule dans un contexte particulier, caractérisé par la crise issue de la pandémie de la Covid-19, devenue un phénomène global, et nos deux pays, le Maroc et le Burkina Faso n’ont pas été épargné par ses effets négatifs, ce qui nous a imposé un nouveau mode de comportement, y compris l’adoption des mesures barrières de prévention et de la distanciation sociale.

Malgré le contexte décrit ci-dessus, l’Ambassade a tenu à vous convier pour partager avec vous cette commémoration dans le cadre de cette réception symbolique et ce, suivant un format restreint et représentatif des différentes institutions du Burkina Faso ici présentes, ainsi qu’avec la participation de la Doyenne du Corps diplomatique et des différents représentants des Groupes régionaux.

En effet, cette occasion, quelle que soit les circonstances conjoncturelles, constitue un moment privilégié pour renouveler la parfaite communion entre le peuple marocain et la Monarchie Alaouite ayant pour fondement la légitimé historique et populaire qui garantit l’unité du Royaume, sa stabilité, sa pérennité ainsi que sa souveraineté et son intégrité territoriale.

Excellences Mesdames et Messieurs, distingués invités

Durant ces 21 dernières années, le Maroc a poursuivi avec sérénité et confiance son processus de développement, en faisant de l’intégration du Continent Africain l’un des fondamentaux de sa politique étrangère. A cet égard, il œuvre constamment en faveur de l’établissement d’un partenariat de référence et d’une coopération Sud-Sud agissante et solidaire avec les pays africains frères, qui place l’élément humain au centre de ses préoccupations.

C’est ainsi que dans son plan de riposte et de lutte anti-Covid 19, le Maroc a fait de l’anticipation et de la protection de ces citoyens, le premier remède face à la menace du Covid-19. Parmi les mesures phares en la matière figure en bonne place le Fonds spécial pour la gestion de la Covid-19, institué sur décision Royale. La création de ce Fonds de solidarité a pour objectif principal de financer les dépenses de santé urgentes, mais aussi et surtout les mesures d’accompagnement socio-économique. Le grand élan de solidarité nationale a doté le Fonds de plus 33 milliards 700 millions de DHs, soit l’équivalent de presque 4 milliards de dollars américains. Grâce à ce Fonds plus de 5 millions de ménages ont pu bénéficier de subventions financières directes. Sur le plan sanitaire, le Maroc a produit localement et distribués sur tout le territoire l’essentiel de matériel et équipements médicaux certifiés nécessaires pour faire face à la pandémie.

C’est fort de ces acquis de productivité made in Africa, et dans un esprit de solidarité et d’afro-optimisme que Sa Majesté le Roi Mohammed VI, a donné Ses Hautes Instructions pour la mise en place d’un pont aérien, ayant concerné une vingtaine de pays africains visant à contribuer aux efforts de prévention et de lutte contre la Covid-19. A ce titre, le Burkina Faso a été desservi par deux (2) vols spéciaux directs depuis Casablanca, dédiés à l’acheminement des lots composant l’aide sanitaire, réceptionné officiellement le 15 juin dernier, à l’Aéroport International de Ouagadougou, par une délégation burkinabè de haut niveau, témoignant ainsi, une fois de plus, de l’attachement de nos deux pays à la coopération Sud-Sud et aux valeurs de solidarité mutuelle authentiquement africaines.

C’est l’occasion pour moi de saluer les efforts consentis par le Gouvernement et l’ensemble des autorités burkinabè visant à prévenir et à lutter contre la pandémie de la Covid-19, et exprimer le vœu pour que le Burkina Faso ressorte plus renforcé et plus résilient de cette crise. Je joins ma voix à celle des autorités burkinabè pour rendre un vibrant hommage aux professionnels de santé pour le sacrifice consenti, ainsi qu’aux professionnels de l’information pour leur mission de conscientisation et de vulgarisation sur la Covid-19. Tous ces Corps de métiers méritent nos encouragements et notre profonde considération.

Excellences Mesdames et Messieurs, distingués invités,

Le Royaume du Maroc est résolument engagé en faveur de la défense des intérêts du Continent, ce qui se traduit de manière concrète à travers son action au sein de l’Union Africaine et sa contribution à la concrétisation de l’agenda de l’Institution Panafricaine pour le développement, la promotion de la paix et de la stabilité et la préservation de son unité.

C’est dans le cadre de cette vision holistique que s’inscrivent les excellentes relations qu’entretiennent le Maroc et le Burkina Faso, qui puisent leurs fondements dans la solidité des rapports empreints d’amitié sincère, d’estime et de considération mutuelles liant nos deux Chefs d’Etat, Sa Majesté le Roi Mohammed VI et Son Frère Son Excellence le Président Roch Marc Christian KABORE.

Les relations de coopération entre nos deux pays sont régies par un cadre juridique riche, et qui s’étoffe à l’occasion des rencontres bilatérales, conférant ainsi à cette coopération une dynamique renouvelée et des perspectives d’avenir très prometteuses.

S’il est vrai que notre coopération a subi ces quatre derniers mois les contre-coups de la pandémie, notamment en ralentissant le rythme des échanges de visites entre les hauts responsables et les experts des deux pays, il n’en demeure pas moins que nous restons confiants que cet état de fait ne saurait perdurer, car nous travaillons déjà sur un plan de relance post-Covid 19, de cette coopération fructueuse et mutuellement bénéfique dans les différents domaines stratégiques, qui présentent un intérêt commun, particulièrement en matière la coopération militaire et sécuritaire, technique pluridisciplinaire, académique, universitaire et professionnelle.

S’agissant de ce dernier volet de la coopération scientifique et universitaire, le Maroc accorde chaque année des bourses d’études au Burkina Faso pour la formation de ses étudiants dans les établissements universitaires et techniques et les grandes écoles du Maroc. Le quota de bourses réservées au Burkina Faso a été revu à la hausse à compter de l’année universitaire 2019-2020 grâce à la coopération décentralisée, passant ainsi de 150 à 170, dont 50 sont consacrées à la formation professionnelle. Et c’est pour nous ici l’occasion d’appeler de nos vœux pour la poursuite de l’établissement des accords de partenariats entre les différentes régions et communes des deux pays, qui englobent, entre autres, le volet scientifique, universitaire et de développement humain.

L’autre chapitre dans le cadre de l’approche développée par le Royaume est relatif à la promotion des valeurs authentiques de l’Islam, comme rempart à l’extrémisme religieux. Dans ce sens, la Fondation Mohammed VI des Ouléma Africains et sa Section qui opère depuis Ouagadougou participe de cet effort majeur de promotion d’un islam ouvert, tolérant et de juste milieu.

Avec tous ces axes réunis de notre coopération, nous ne pouvons donc qu’exprimer notre satisfaction quant au niveau élevé atteint par les relations entre nos deux pays dans tous les domaines de coopération et ce, grâce aux Hautes orientations des Chefs d’Etat des deux pays et à leur ferme détermination d’en faire un exemple réussi de la coopération Sud-Sud.

Vive le Royaume du Maroc

Vive le Burkina Faso

Vive l’Amitié, la Fraternité et la Coopération Maroco-Burkinabè

Je vous remercie de votre aimable attention

Laisser un commentaire