Accueil Société Fondation Moussa Yugo: vivres et véhicule multifonctions pour soulager les populations

Fondation Moussa Yugo: vivres et véhicule multifonctions pour soulager les populations

Le ministre des Transports (à droite) remettant les clés du véhicule au représentant des bénéficiaires

Un véhicule multifonctions et des céréales pour les populations, et des meubles pour le bureau de la Fondation, telle est la composition des dons faits ce jour 3 juin 2017 à Ouagadougou par Oumar Yugo, président de la Fondation Moussa Yugo.

C’est l’histoire d’une vieille « bâchée » qui servait à tout dans le quartier et ses environs. Elle transportait le nouveau-né, les mariés et conduisait aussi à leur dernière demeure, les personnes décédées. Et Moussa Yugo, à qui appartenait ce véhicule à-tout-faire mourut. La « bâchée » n’a pas survécu à son propriétaire. Fort heureusement, pour perpétuer les œuvres du patriarche Moussa Yugo, et venir en aide à leurs semblables comme il le leur a apprit de son vivant, ses enfants sont là. c’est le sens voulu par le donateur du jour, Oumar Yugo à ce geste « immense », comme le qualifiera le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) et patron de la cérémonie, Newton Ahmed Barry. Ces dons « spontanés et venus du fond du coeur », selon le bienfaiteur du jour, iront à tous les Burkinabè. « C’est une trentaine de mosquées qui bénéficieront des vivres et c’est l’ensemble des quartiers de Ouagadougou qui pourront utiliser le véhicule, au besoin, qui pour transporter des malades, qui pour conduire un mort au cimetière, en cas d’événements malheureux ». Foi du président de la Fondation Moussa Yugo.

 

Don symbolique de vivres par le chef de Manega, Me Pacéré (à gauche), en compagnie du ministre de l’Administration territoriale, Siméon Sawadogo (milieu)

Le patron de la cérémonie, le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Newton Ahmed Barry, a apprécié le geste: «Ce n’est pas l’accumulation qui fait que les gens ne vous oublient pas. Ce sont vos bienfaits, votre piété».

Le représentant des bénéficiaires, Hamidou Tiendrébéogo est revenu largement sur les qualités humaines de celui ( Moussa Yugo, le père du donateur) dont la mémoire et les œuvres sont saluées: «Le vieux a été lui-même une fondation, un comité consultatif, de réconciliation, un faiseur de paix,… Il distribuait régulièrement des vivres aux nécessiteux et il le faisait tout seul».

Le donateur, Oumar Yugo est par ailleurs le président de la Fondation Moussa Yugo

Le donateur n’a pas non plus manqué de rappeler les largesses du « vieux » quand il était encore de ce monde. «Ce don, c’est pour rappeler les faits et gestes du vieux, qui le faisait à chaque début de Ramadan. Il veillait à ce que, que ce soit les familles alliées, les proches, les voisins, les mosquées qui sont dans le quartier,etc., que chacun à son niveau reçoive un minimum pour le Ramadan. Comme nous avons pensé à donner le corbillard, nous avons estimé qu’il est bon de faire ce geste, en ce début du mois de jeûne, envers les familles démunies, car vous n’ignorez pas que des familles n’arrivent pas à manger pour jeûner». Oumar Yugo a également signalé que le don est fait avec le soutien de la famille Yugo toute entière, de personnes de bonne volonté comme le président de la Chambre de commerce de la région de l’ouest, Lassiné Diawara et de Abdoul Aziz Compaoré. La cérémonie qui a souvent accueilli des bénédictions à l’endroit de tout le Burkina Faso et de ses autorités dont le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, avait pour témoins oculaires, des membres du gouvernement, des représentants de la communauté musulmane dont le Cheick Aboubacar Doukouré, et le président de la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso, Mahamadi Sawadogo.

En rappel, la Fondation Moussa Yugo est une structure créée dans les années 1999-2000 avec pour objectifs, entre autres, l’assistance aux populations sur le plan scolaire, spirituel, social…

Boureima DEMBELE

Laisser un commentaire