Accueil Chez nos confrères Frappes iraniennes en Irak: Trump annonce de nouvelles sanctions contre Téhéran (RFI)

Frappes iraniennes en Irak: Trump annonce de nouvelles sanctions contre Téhéran (RFI)

745
0

Après les frappes iraniennes contre des bases abritant des soldats américains en Irak en riposte à l’assassinat du général Qassem Soleimani, le président Donald Trump s’est exprimé ce mercredi 8 janvier depuis la Maison Blanche.

Après cinq jours de vives tensions entre Washington et Téhéran suite à l’assassinat du général iranien Qassem Soleimani à Bagdad, l’heure semble être à la désescalade militaire. Les frappes auxquelles l’Iran a procédé dans la nuit contre des bases abritant des soldats américains en Irak faisaient pourtant craindre le contraire.

Mais dans un discours prononcé depuis la Maison Blanche, entouré de son vice-président Mike Pence, du chef du Pentagone Mark Esper et de plusieurs hauts-gradés, Donald Trump a immédiatement tenu à rassurer : « Aucun Américain n’a été blessé, aucune victime n’est à déplorer et c’est une très bonne chose pour le monde entier. » « L’Iran semble reculer », a ajouté le président américain, précisant que les Etats-Unis étaient « prêts à la paix » avec ceux qui la voulaient.

« Le comportement de l’Iran a trop longtemps été toléré, ces jours sont finis », a cependant averti le président américain, annonçant que les États-Unis allaient immédiatement renforcer leurs sanctions contre Téhéran « jusqu’à ce qu’il change d’attitude ». Le locataire de la Maison Blanche a par ailleurs de nouveau appelé les autre signataires de l’accord de Vienne sur le nucléaire iranien à œuvrer à un nouvel accord nucléaire avec la République islamique.

Cette déclaration intervient donc quelques heures après des frappes iraniennes contre des bases abritant des soldats américains en Irak. Douze missiles ont été tirés contre les bases d’Aïn al-Assad et d’Erbil.

Après un communiqué martial des Gardiens de la Révolution menaçant les États-Unis et ses alliés régionaux de nouvelles attaques en cas de représailles, le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif a opté pour l’apaisement. « L’Iran a pris des mesures proportionnées de légitime défense conformes à l’article 51 de la Charte des Nations unies en attaquant une base à partir de laquelle une lâche attaque armée contre nos citoyens et officiers de haut rang a été lancée, a écrit sur son compte Twitter le chef de la diplomatie iranienne. Nous ne recherchons pas l’escalade ou la guerre, mais nous nous défendrons contre toute agression. »

Laisser un commentaire