Accueil A la une G5 Sahel : 33 terroristes capturés et un camp d’entraînement terroriste démantelé

G5 Sahel : 33 terroristes capturés et un camp d’entraînement terroriste démantelé

La cellule de la force conjointe G5 Sahel basée à Niamey au Niger a indiqué dans un communiqué de presse, le jeudi 15 avril 2021, avoir réussi à démanteler un camp d’entraînement terroriste aux environs de la localité de Torela à quelques kilomètres de la frontière nord du Burkina Faso.

« Le dimanche 11 avril 2021, le 8e bataillon de la Force Conjointe G5 Sahel (FC-G5S) a réussi à démanteler un camp d’entraînement terroriste aux environs de la localité de Torela à quelques kilomètres de la frontière nord du Burkina Faso », indique le communiqué.

En effet, c’est lors d’une mission de ratissage, qu’une unité du 8e bataillon a découvert un camp d’entrainement de terroristes. “Les terroristes ont tenté de résister en ouvrant le feu sur les militaires puis ont fini par prendre la fuite”, explique le communiqué.

Grâce aux efforts des militaires tchadiens du 8e bataillon, 33 terroristes ont été capturés, une dizaine de motos détruites et deux fusils d’assaut récupérés.

Dans la journée du 2 avril dernier, selon le communiqué, un individu avait été appréhendé « en compagnie d’une femme et d’un enfant ». Cet individu transportait du matériel de confection d’engins explosifs improvisé. Deux autres suspects avaient été arrêtés à Bangao, une commune située dans le département de Tin-Akoff dans la province de l’Oudalan dans la région du Sahel au Burkina Faso. Cette appréhension conduira par la suite, le 5 avril, à la capitulation de trois terroristes, la saisie de quatre motos et d’un pick-up de couleur blanche dans la localité de Bangawa. Dans la journée du 6 avril à Kacham, huit terroristes ont été appréhendés. Et le même scénario a continué jusqu’au 13 avril dernier où le 8e bataillon tchadien a appréhendé deux autres terroristes et saisi trois motos.

Le Commandant de la Force Conjointe G5 Sahel félicite ses unités pour ces bilans encourageants qui, selon lui, contribuent à réduire les capacités opérationnelles des groupes armés terroristes. Il leur a réitéré sa pleine confiance et les a exhortés à poursuivre la dynamique positive entamée.

Oumpounini MANDOBIGA (stagiaire)

Laisser un commentaire