Accueil Monde Guerre en Ukraine: Moscou accuse Washington d’entraver les «difficiles» négociations avec Kiev

Guerre en Ukraine: Moscou accuse Washington d’entraver les «difficiles» négociations avec Kiev

Le ministre russe des Affdaires étrangères, Sergueï Lavrov

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a accusé les Etats-Unis d’entraver les «difficiles» négociations russo-ukrainiennes, estimant que le but de Washington était de «dominer» l’ordre mondial, y compris par le biais des sanctions, rapporte Le Figaro. Selon un bilan des chiffres de l’ONU, la guerre russo-ukrainienne a provoqué, depuis son début, environ 3,5 millions de réfugiés en Ukraine, soulignant qu’un habitant sur deux a quitté son domicile dans ce pays.

Dans sa guerre contre l’Ukraine qui dure depuis le 24 février 2022, la Russie accuse les Etats-Unis «d’entraver» les négociations qu’elle entreprend avec Kiev en vue d’une sortie de crise. «Les négociations sont difficiles, la partie ukrainienne change constamment sa position. Il est difficile de se débarrasser de l’impression que nos collègues américains les tiennent par la main», a soupçonné le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov dans un discours devant des étudiants, selon Le Figaro.

Pour le diplomate russe, «beaucoup aimeraient faire en sorte que les négociations soient une impasse», faisant cas de la Pologne qu’il estime être l’un des principaux soutiens de l’Ukraine face à Moscou. Varsovie soupçonne, en effet, 45 diplomates russes d’espionnage.

Sergueï Lavrov a également indiqué que «les Américains partent tout simplement du principe qu’il n’est pas profitable pour eux que ce processus se termine rapidement», les accusant ainsi de compliquer les négociations avec Kiev.

Dans la foulée, il a prévenu que l’envoi de casques bleus en Ukraine pourrait conduire à une confrontation directe entre la Russie et l’alliance militaire de l’OTAN. Le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov a, du reste, déclaré, le mardi 22 mars 2022, sur CNN International que Moscou n’utilisera l’arme nucléaire en Ukraine qu’en cas de «menace existentielle» contre la Russie.

La Chine, qui n’a pas clairement condamné l’intervention russe depuis le début de la guerre russo-ukrainienne, s’est prononcée, ce mercredi 23 mars 2022, contre une exclusion de la Russie du prochain sommet du G20, envisagée par Washington.

Par Wakat Séra

Laisser un commentaire