Accueil Culture Identité et diversité: « Un tapis tient sa beauté à la variété de ses...

Identité et diversité: « Un tapis tient sa beauté à la variété de ses couleurs » ( Naaba Saaga1er de Issouka)

1480
0
Naaba Saaga1er de Issouka

Dans ce message délivré à l’occasion de son Na- Baasga, le chef de Issouka, Naaba Saaga1er, pose la question de l’identité mi en rapport avec la diversité. Pour lui, il est clair, un tapis tient sa beauté à la variété de ses couleurs.

Merci de votre présence à mon Na-Baasga de 2019. Puisque c’est une cérémonie en mémoire de nos devanciers, nous commençons notre message par un salut à leur mémoire. Ils ont vécu ici ou ailleurs avant nous. Ils ont travaillé pour nous permettre de jouir aujourd’hui des fruits de leur labeur. Beaucoup sont morts pour nous sauver des mains de l’ennemi. Nous nous inclinons avec déférence devant leur souvenir. Beaucoup malheureusement continuent de mourir dans notre pays pour des raisons sans raison. Que toutes les victimes dont les corps commencent à trop remplir nos cimetières puissent parler aux ancêtres afin que la vie soit de nouveau sacrée. Depuis les temps anciens et sous tous les cieux l’on nous enseigne  le respect sacré de la vie que Dieu seul donne. Nos grands parents nous ont montré que notre identité et notre être viennent de Dieu et personne n’a le droit d’ôter une vie. Notre Identité, parlons-en.

Nos champs sont peuplés d’arbres différents : Les Karités, les Nérée, les Baobabs, les Raisins etc. Tous ces arbres poussent bien ensemble dans nos champs, y puisent leurs aliments et nous donnent des fruits succulents et merveilleux. Sur eux, de nombreux oiseaux bâtissent leur nids, pondent des œufs et multiplient leurs espèces. Chaque essence a bien son identité mais coexiste de manière pacifique entre elles sur ces aires qui voient pousser aussi nos céréales. Cela doit obligatoirement nous apporter de forts enseignements sur ce que nous vivons tous ensemble sur la terre du Burkina Faso, hier Haute Volta cette partie nourricière que Dieu nous a donné à travers nos ancêtres. Cette terre accueille chacune et chacun de nous avec toutes nos différences. Ces arbres ne se bousculent pas. Nos différences, loin de nous opposer, nous rendent complémentaires. Les arbres sont les arbres quel que soit leur identité.  Ils donnent en plus leurs fruits par alternance suivant les saisons comme pour dire que nos semblants de différences, par nos langues, notre culture notre appartenance politique, religieuse et des fois la couleur de notre peau demeurent des richesses. Nous sommes tous de chair et de sang.

A Issouka et à Koudougou nous avons été élevés dans ces valeurs qui nous permettent de vivre en harmonie avec toutes et tous. Chacun de nous naît et grandit dans une famille ou dans un groupe différent des autres mais appartient à la grande communauté humaine. Avons-nous vraiment des identités différentes, puisque nous sommes toutes et tous des Femmes et Hommes de la même terre ? Nous avons plutôt des immenses richesses à mettre ensemble pour rendre plus beau notre pays et plus doux notre monde. Mon identité différente du voisin me commande de mieux le connaître pour en tirer les profits. Ne dit-on pas que la beauté d’un tapis en va de la variété de ses couleurs ? Regardez l’homme et la femme, la vie elle-même nous enseigne que la fécondité et la vie sont dans la différence reconnue, acceptée et promue. Comme les arbres du même champ, nous puisons nos forces de la même terre nourricière. Alors pourquoi ne pas regarder et considérer plus ce qui nous unit plutôt que ce qui semble nous séparer ? Et si nous considérions vraiment ce qui nous unit, nous ne donnerions que peu d’intérêt à ce qui nous sépare. Cette terre qui nous porte est plus forte que tout ce qui nous sépare. Ensemble nous devons lutter contre la misère, la pauvreté et la maladie. C’est la seule bataille qui vaille !

Remercions tous nos devanciers pour ce don. N’oublions jamais que demain nous répondrons de nos actes devant nos ancêtres. La vie est sacrée. Elle doit être  très protégée. Nous avons la même identité ; Nous avons les mêmes rêves pour nous et pour nos enfants. Nous menons les mêmes combats pour la Justice, pour la Liberté et pour la Paix. Que ces moments d’angoisse s’éloignent de nos horizons. Que notre espérance fasse craquer les ombres de la nuit.

Puissent nos ancêtres ici à Issouka nous protéger, protéger notre ville et protéger notre beau pays qui reverra le bon vivre ensemble revenir dans nos cases, dans nos champs et surtout dans tout le pays des Hommes intègres.

Bonne année 2019

Issouka, Koudougou le 2 février 2019

Naaba Saaga1er

Laisser un commentaire