Accueil Communiqué de presse Incendie du cabinet de Me Farama: les greffiers du Burkina dans la...

Incendie du cabinet de Me Farama: les greffiers du Burkina dans la «consternation»

Me Prosper Farama, avocat des victimes

Les Greffiers du Burkina dans une déclaration ce lundi 19 juillet 2021 ont exprimé leur « profonde consternation » à la suite de l’incendie des locaux abritant le cabinet de maître Prosper Farama, avocat qui gère des dossiers emblématiques dont ceux de Thomas Sankara et de Norbert Zongo.

Déclaration de l’intersyndicale des greffiers du Burkina

C’est avec une profonde consternation que nous avons appris le samedi 17 juillet 2021, la malheureuse nouvelle relative à l’incendie ravageant des locaux abritant le Cabinet de Maître Prosper FARAMA, Avocat à la Cour.

Cette douloureuse et déplorable situation laisse sans voix l’ensemble des greffiers du Burkina Faso. C’est pourquoi, l’intersyndicale des greffiers voudrait, à travers cette tribune, traduire sa sincère compassion et sa solidarité à l’endroit de ce grand homme de droit, Avocat et défenseur des droits et des libertés individuelle et collective.

Au regard de la place combien importante qu’occupe cet éminent Avocat dans toutes les luttes pour le respect des droits humains, la justice et l’équité sociale, nous osons espérer qu’une enquête sera diligentée le plus tôt possible en vue d’élucider les circonstances dans lesquelles ce sinistre est arrivé.

Vaillant combattant, figure emblématique de la défense de la démocratie et de la liberté, très cher Maître, l’ensemble des greffiers du Burkina vous souhaite beaucoup de courage et vous reste solidaire durant ces moments douloureux et éprouvants.

Pour le Syndicat des Greffiers du Burkina

(SGB)

Maître Mathieu SIMPORE

Pour le Syndicat National des Greffiers

(SYNAG)

Maître Rasmané MOYENGA

Laisser un commentaire